Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le scénario fantasmatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domino
Invité



MessageSujet: le scénario fantasmatique   Dim 16 Juil - 0:12

Like a Star @ heaven Le scénario fantasmatique brouille tout accès direct à l'expérience par le processus même de sa formation. Il est constitué de traces et d'associations de traces qui se sont distancées de l'expérience initiale et on ne peut plus entrer en relation directe avec l'expérience qui a eu lieu : l'expérience s'est perdue dans les défilés de son inscription sous forme d'une réalité interne inconsciente. Et c'est parce que le destin psychique de l'expérience est de se perdre dans le processus de son inscription que l'inconscient n'est pas une forme de mémoire.


françois Ansermet & Pierre Magistretti - à chacun son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
winnebago



Nombre de messages : 413
Age : 50
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Dim 16 Juil - 7:08

oh, Domino!!!
j'suis pas blonde Laughing mais pour moi, cet extrait de texte, c'est du charabia...... Like a Star @ heaven bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Dim 16 Juil - 16:10

Laughing Laughing Laughing

Tu me rassures Winnebago...
N'ai rien compris non plus... Et pourtant je l'ai relu...
Mais où est mon décodeur Suspect

Peux-tu un peu m'éclairer Domino??

Excuse-moi
Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 10:31

Coucou !

Je vais essayer de vous aider ...

Lorsque Freud définit le mouvement qu'il nomme désir (wunsch), il évoque le réinvestissement d'une trace mnésique de satisfaction liée à l'identification pulsionnelle.
L'examen de la satisfaction alimentaire chez le nouveau-né constitue l'exemple du premier repérage pulsionnel. :
Faim = tension (cris, pleurs) = déplaisir
Lait = satisfaction sans que le nouveau-né la cherche = plaisir immédiat.
C'est donc une expérience de satisfaction qui est liée à la réduction de la tension originaire de la pulsion. Cette première expérience de satisfaction, purement organique, laisse une trace mnésique, une représentation du processus pulsionnel au niveau de l'appareil psychique à laquelle se trouve désormais liée l'image/perception de l'objet ayant procuré le plaisir. Dès que le besoin se re-présentera la relation précedemment établie sera la source d'une nouvelle impulsion ; elle investira à nouveau l'image mnesique de cette perception dans la mémoire. Autrement dit, elle reconstituera la situation de la première satisfation où l'enfant imagine (fantasme) avoir crée l'objet.
Un fantasme est un scénario imaginaire, une fiction où le sujet est présent et qui figure de façon plus ou moins déformée, par les processus défensifs, l'accomplessement d'un désir. Mais pour autant leur nature imaginaire n'altère en rien la valeurs des fantames puisque ces derniers apparaissent au sujet comme des réalités psychiques déterminantes propres à soutenir son désir. On relève ici le caractère circulaire des rapports qui nouent le désir et le fantasme.

On ne peut donc pas parler de mémoire au sens commun du terme, mais de traces mnésiques dans l'INCS du sujet qui sont des réalités psychiques pour le sujet de l'INCS, mais que l'individu ignore.

Est-ce plus clair ?

Bonne journée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
winnebago



Nombre de messages : 413
Age : 50
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 13:23

Merci Pothieu pour tes explications.

je voudrais savoir si tous nos désirs sont des fantasmes comme le dit Freud et que tous, se rapportent à la mère (le lait maternel) comme sucer son pouce ou fumer une cigarette, et aussi tout ce qui touche au matériel (désir d'acquérir?)

et le désir sexuel, fait il aussi parti de ce type de fantasme ou bien y en existent ils d'autres????

est ce possible de se débarrasser de nos désirs? Mad Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 14:37

Hello Winnebago

Mais pourquoi se débarasser de ses désirs?
Toi aussi tu te culpabilises?

Ce que je vis personnellement c'est tant que mes désirs sont là toujours et encore, eh bien je ne me sens pas accaparée par l'autre.

Pour moi, sucer son pouce, c'est sexuel, dans le sens où ça peut être un plaisir, tout comme fumer une cigarette j'imagine? (mais je ne fumes pas et je ne suce plus mon pouce hein, je précise Embarassed )

Amtiés, Ingrid

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 15:22

Les choses ne sont pas aussi carrées que cela.
Le rapport à la mère est le prototype des rapports aux autres, mais le père (ns en avons parlez ds un autre poste) vient limiter (borner) la relation fusionnelle de la mère et l'enfant. Quand la mère tourne son désir vers un autre que son enfant (homme, travail, loisir) l'enfant apprend à se tourner vers les autres également. Ainsi il ouvre ses propres désirs vers l'exterieur. (c un peu shématique...)

Ce que vous appelez sexuel demande peut être à être éclairci...
C'est en fait libidinal, c à d porteur de vie, pulsions de vie, désir de vie ; donc pas de désir : pas de vie.

Quel rapport faites-vous entre vouloir se débarrasser de ses désirs et la culpabilité ?
N'oubliez pas que, chez nous, la notion de culpabilité tient ses racines dans notre rapport aux religions judéo-chrétiennes. C'est un rapport social (le socius) que nous subissons, un terreau dans lequel nous sommes éduqués, même si nous sommes athés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
winnebago



Nombre de messages : 413
Age : 50
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 20:40

Ma petite Ingrid
je suis coupable de certaines choses, j'essaie de l'être de moins en moins et plutôt prendre des responsabilités justes pour moi.
les désirs que je peux avoir me rendent parfois coupable mais la plupart non!!!!

chère Pothieu
je n'ai pas parlé de culpabilité par rapport à mon post précédent, j'ai simplement demandé s'il était possible de se débarrasser de ses désirs pour une plus grande ouverture du coeur en ce qui me concerne.

bises à toutes deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 17 Juil - 22:13

Coucou

Désolée Winnebago, c’est moi qui parlait de culpabilité, en voyant ton smiley Mad , mais j’ai aussi sans doute projeté.

Pothieu, merci de tes interventions que j’apprécie.
En fait, pour moi ça n’est pas carré, car c’est ce que je vis. Mais oui mes désirs sont coupables parce qu’incestueux et interdits. Je précise que c’est comme ça chez moi.
« Débarrasser » comme punition, châtiment. C’est comme ça que ça fait écho chez moi.
Ma culpabilité n’est pas en lien avec les religions, mais avec l’interdit de l’inceste.

Sexuel parce que pas génitale.

Je suis d’accord avec toi dans ton 1er paragraphe, quand le père fait tiers.

Bises
Ingrid

bisous
Revenir en haut Aller en bas
winnebago



Nombre de messages : 413
Age : 50
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Mar 18 Juil - 2:29

ingrid
cesse d'être désolée, tu t'exprimes avec tes mots comme toutes et tous ici sur ce forum.
je n'ai pas à te pardonner quoi que ce soit, car ton intervention fort interessante, fait avancer le sujet.....et merci d'etre revenue sur le forum, cela me fait plaisir bisous Ami heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Mar 18 Juil - 12:21

Curieuse cette pensée qu'il faille se débarrasser de ses désirs pour une plus grande ouverture du coeur... De quoi sont-ils porteurs pour être si...indésirables ?

Il m'apparaît qu'au contraire, c'est l'ouverture de ses désirs qui mène vers l'amour.

Comment aimer sans désirer ?
Comment aimer sans s'aimer soi-même ?

Bonne journée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Mar 18 Juil - 20:10

Selon les bouddhistes la souffrance prend racine dans les désirs - par opposition au lâcher-prise... MAIS en général on entend dire aussi qu'il ne faut surtout pas essayer d'aller vers le "non moi", avant d'avoir pleinement exploré son moi, et donc ses désirs... C'est un peu déroutant comme concept, et pas forcément compatible avec Freud... J'avais un petit bouquin sur bouddhisme et psychanalyse mais il est au fond d'un carton...

*

Bravo Ingrid d'avoir eu le courage d'exprimer clairement et simplement ce que tu ressens I love you

Ami
Revenir en haut Aller en bas
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Mar 18 Juil - 21:08

Autrement dit, désirer ne plus désirer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Jeu 3 Aoû - 19:01

Excusez-moi, je prends le train en marche Wink

Peut-être que la souffrance naît dans le refus d'accepter la frustration plutôt que dans le désir lui-même ? Tout dépend de ce que l'on fait de son désir.
La notion de non-attachement est intéressante dans le bouddhisme parce qu'il ne s'agit plus d'être des Etres sans désirs, mais plutôt de ne pas s'identifier et s'attacher à nos désirs, somme toute bien humains Very Happy

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Ven 4 Aoû - 1:09

Admin Marie-do a écrit:
La notion de non-attachement est intéressante dans le bouddhisme parce qu'il ne s'agit plus d'être des Etres sans désirs, mais plutôt de ne pas s'identifier et s'attacher à nos désirs, somme toute bien humains Very Happy


Coucou Marie-do et bon retour Very Happy

Qu'est-ce qui est entendu par "non identification et non attachement à nos désirs"?
Merci

Bises
Ingrid
Revenir en haut Aller en bas
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Ven 4 Aoû - 11:23

Coucou Ingrid catzen bonjour à tous Very Happy

Je ne voudrais pas trahir la pensée bouddhiste, et ce que je vais dire représente ce que j'en ai compris. Oups, sorry Domino, je sens que je m'éloigne de la psychanalyse...Je suis incorrigible Wink

Le non-attachement est différent du détachement. Ce dernier représente une forme d'indifférence, de fatalisme, voire de laxisme, alors que le non-attachement contient la conscience et l'acceptation de ce qui est, une indulgence envers notre nature humaine : sans culpabilité. (La notion de culpabilité n'existe pas chez les tibétains, seulement la responsabilité )

La non identification : je ne suis pas mon désir, c'est juste une pulsion qui me traverse, permet en quelque sorte le non-attachement : je suis cela mais je suis aussi plus que cela.
Conscients que tout ce que nous sommes et tout ce que nous vivons est de l'ordre de l'impermanence, il s'agit d'une ouverture du coeur face aux évènements qui apporte une liberté intérieure : nous ne restons pas prisonniers des circonstances, et esclaves de nos désirs, nous en devenons maîtres.
Pourquoi faudrait-il se débarrasser du désir en tant que pulsion de vie ? Nous nous sommes construits ainsi. Autant l'utiliser pour aller de l'avant, grandir en conscience I love you

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Dim 6 Aoû - 10:55

Grandir en conscience ....

Mais c'est justement l'objet de la psychanalyse !

Quant au non-attachement on peut aussi le concevoir comme le concept psychanalytique (développé par D. Lagache) de "mécanisme de dégagement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Dim 6 Aoû - 22:05

je suis cela mais je suis aussi plus que cela.

amour cette analyse est très pertinente Marie-dô, et je voulais préciser que la spiritualité (bouddhiste entre autres) est un moyen ou plutôt un véhicule de transformation ou l'on brûle les scories de l'ignorance pour atteindre un nouvel état d'être... La psychanalyse ne propose pas le même cheminement ni le même voyage. Mais les deux peuvent se pratiquer avec bonheur et enrichissements personnels.


http://img243.imageshack.us/img243/8185/mr869di3.jpg
Revenir en haut Aller en bas
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Lun 7 Aoû - 9:27

J'ai vécu mon analyse comme un long voyage intérieur... modifiant le cheminement de ma pensée

Et qui perdure !

Mais cela dépend, bien sûr de l'analyste....

Pour moi, rien ni personne ne se réduit à ce qui paraît
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le scénario fantasmatique   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
le scénario fantasmatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avatar négociable pour un scénario?
» ? recenser son scénario.
» L'écriture d'un scénario (*2): Les étapes
» (M/LIBRE) NIKOLAJ COSTER-WALDEAU ? i'll sing it one last time for you
» Scénario Personnalisé (Surion): Il faut sauver le soldat ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHANALYSE Tous les sujets :: PSYCHANALYSE Tous les sujets-
Sauter vers: