Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le stade oral - en language clair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domino
Invité



MessageSujet: le stade oral - en language clair   Mer 1 Nov - 11:38

A) LE STADE ORAL : Il recouvre approximativement la première année de la vie.

- La zone érogène prévalente ou source pulsionnelle est donc la zone bucco-labiale, le carrefour aéro-digestif jusqu'à l'estomac, les organes de la phonation mais aussi tous les organes sensoriels (importance du regard et de la peau).
Ainsi, que ce soit la nourriture ou les informations sensitivo-sensorielles, il s'agit de faire passer à l'intérieur de soi des éléments de l'environnement extérieur : on mange ou on dévore des yeux, on boit des paroles…

- L'objet pulsionnel est représenté par le sein ou son substitut (le biberon). A cette époque, la fonction alimentaire sert de médiateur principal à la relation symbiotique mère-enfant et très rapidement le plaisir oral vient s'étayer sur l'alimentation.
Au delà de l'apport alimentaire, l'enfant découvre rapidement que l'excitation bucco-linguale procure un plaisir en soi (suçotement des lèvres ou du pouce).

- Le but pulsionnel : Il est double : d'une part un plaisir auto-érotique par stimulation de la zone érogène orale (succion…) et d'autre part un désir d'incorporation des objets. En avalant "l'objet", l'enfant se sent uni à lui, et ce sont ces incorporations primitives qui fourniront le prototype des identifications et introjections ultérieures. A ce stade, avoir l'objet en soi équivaut à être l'objet.

- Le sevrage représente le conflit relationnel spécifique de cette période. C'est la crise liée à l'ablactation. En réalité, plus que l'introduction d'aliments non lactés, c'est l'introduction d'une alimentation à la cuillère qui peut être source de difficultés en amenant une discontinuité supplémentaire entre les cuillerées au moment même du repas. Celle-ci doit être compensée par un "holding" de la part de la mère (toucher, regard, paroles...) qui alimentent autant l'enfant.
Si le sevrage est trop tardif, il peut être vécu par l'enfant comme une conséquence de ses pulsions agressives, c'est à dire comme une punition ou une frustration. En revanche, si le sevrage est trop précoce, avant que l'investissement libidinal n'ait pu se déplacer sur d'autres objets, l'enfant risque de rester fixé à une relation de type "oral passif".
Traumatique ou non, le sevrage laisse dans le psychisme humain la trace de la relation primordiale qu'il est venu clore.

- La genèse de la relation objectale débute évidemment à ce stade, mais la notion d'objet est encore prématurée. Les interrelations précoces fournissent en effet la préforme des relations objectales futures et l'enfant "investit la mère avant même de la percevoir" (S. Lebovici). Il s'agit de la mère au sens large, c'est à dire de la personne dispensatrice des soins, avec tout ce qu'elle apporte du père dans son discours.
Les premières relations d'objet sont encore parcellaires et le nourrisson est aux prises avec des objets dits partiels et mal localisés dans l'espace. Il n'a pas encore conscience du dedans et du dehors, du soi et du non-soi; il vit dans une sorte d'autarcie (Moi idéal) où son omnipotence est maximale puisque les objets qui le satisfont peuvent être encore vécus
comme des parties de lui-même ou comme ses propres créations.
Peu à peu le nourrisson prendra conscience des objets extérieurs, d'une part en différenciant les objets familiers (aimés) des objets insolites (menaçants), et d'autre part à l'occasion des expériences de manque, l'enfant perçoit peu à peu que la tension naît en lui-même alors que la satisfaction lui arrive du dehors. Quand la tension est apaisée, ladistinction
entre le dedans et le dehors s'estompe ainsi que la conscience confuse qu'il avait d'un objet extérieur.
A ce stade, il existe une équation symbolique pour l'enfant entre la nourriture et la mère, et les difficultés relationnelles avec celle-ci peuvent se traduire directement au niveau de l'alimentation (anorexie,vomissements).

ILLUSTRATION CLINIQUE
Ou pourquoi S. Freud a décrit ce premier stade sous le registre de l'oralité ?
Le nourrisson qui a faim ressent une tension, il crie, pleure et dans le meilleur des cas,
la mère répond et le nourrit. La tension baisse et le nourrisson s'apaise, parfois même s'endort de bien être. C'est au niveau de l'oralité que la tension s'est apaisée. Il nous en reste des traces à l'âge adulte. Ainsi, lors de moments d'angoisse, ne porte t-on pas à la bouche ? Dans certains
stress, pourquoi certains se rongent-ils les ongles ? Ou mâchonnent-ils leurs crayons ?
Comme si porter à la bouche pouvait apaiser une tension, réduire une angoisse…
Outre la fonction alimentaire, c'est aussi au niveau de l'oralité que les prémisses du plaisir (oral) vont se mettre en place : plaisir de sucer, de téter… Le plaisir de manger, la convivialité, la relation à l'autre sont autant d'exemple de la vie adulte illustrant cette notion de plaisir lié au fait de se nourrir…Le slogan : "On se téléphone et on se fait une bouffe" est l'archétype de ce lien : se nourrir et communiquer.
Toujours au niveau de la bouche, le nourrisson va exprimer des affects et des émotions. Outre le plaisir, il va extérioriser son agressivité (plaisir de mordre…) va crier (décharge émotionnelle).
Enfin, le nourrisson a tendance à tout porter à la bouche durant sa première année de vie. C'est à ce niveau qu'il va faire l'expérience du dedans et du dehors, du soi et du non soi.
Ainsi, manger… n'a pas pour seule fonction de se nourrir. L'oralité renvoie à des problématiques multiples.

Pr Pierre Duverger
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 442
Age : 57
Localisation : ALSACE
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: le stade oral - en language clair   Mer 1 Nov - 12:17

T'oublis le stade anal, ou le nouveau née est relier à sont chakra primaire, par là ou sort la matière transformée qui le fait grandir en chair et en os et lui donne la force d'exister. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le stade oral - en language clair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le stade oral, ca passe quaaaand ? et pour leurs activités ?
» Jeux montessori, d'inspiration montessori - entre 6 et 12 M
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» Bordeaux St Clair - épidémie en 1885 ?
» LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHANALYSE Tous les sujets :: PSYCHANALYSE Tous les sujets-
Sauter vers: