Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mensonges et psychiatrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Lun 18 Déc - 22:57

Moi aussi j'ignorais qu'il s'agissait de scientologie, et j'en assume
la responsabilité, quoique je ne me sente pas du tout menacée par
les sectes. : je n'ai retenue que ce qui vient en écho de ce que
je connais en psychiatrie : à savoir l'existence d'abus
de médicamentation, en l'occurence.

Je ne pense pas que ce soit le fait de refuser les sectes qui nous
fasse courir le risque d'être sectaire, Wink mais celui de nous limiter
dans notre objectivité. Toute pensée fermée est potentiellement
sectaire. Ce qui n'est pas ton cas Pothieu. Very Happy
La scientologie s'est servie là d'un sujet d'actualité que nul n'ignore
et qu'il me semble juste de défendre.

Citation :
Observons qu'en laissant ce lien, c'est tout de même ce qui se produit.
Tu as raison, j'engage la souffrance face à un système
et c'est un post sur les sectes qui est engendré : ils doivent être content on parle d'eux...Je vais avoir un procès moi Laughing

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Lun 18 Déc - 23:06

Citation :
Je ne compte pas me faire manipuler par une secte, parce que les médicaments et la psychiatrie ça n'est pas trop mon truc.

Ce sont les propos tenus par les scientologues ça Wink

Ami je taquine, je n'aime pas trop les médocs non plus
(abus), c'est quand même la raison première de ce post.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 10:42

Admin Marie-do a écrit:


Citation :
Observons qu'en laissant ce lien, c'est tout de même ce qui se produit.
Tu as raison, j'engage la souffrance face à un système
et c'est un post sur les sectes qui est engendré : ils doivent être content on parle d'eux...Je vais avoir un procès moi Laughing

Et bien moi, ça ne me fait pas rire du tout.
Je pense qu'il est extrêmement important de reconnaitre ce qui est. Alors oui, il faut en parler, dénoncer. Depuis quand le silence est-il protecteur ? affraid affraid affraid
Dans ce cas présent la reconnaissance pour combattre ; dans un autre pour épauler, soutenir, aimer, que sais-je encore ?

Il me semble pourtant que la reconnaissance est au centre de nombre de posts. Ne serait-ce que des mots ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 10:54

C'est curieux parce que je ne vois pas vraiment où est le problème ? scratch

Pourquoi être plus choqué(e) par un lien vers une site apparenté à la Scientologie que par les liens publicitaires parfois étranges qui apparaissent sur les forums ? Je rappelle qu'un lien Scientologue plus pervers apparaissait, chez Sigmund je crois, en lien publicitaire.

Ce débat me fait penser à ce discours qu'on entend souvent comme quoi Le Pen serait un monstre, mais Sarkozy, qui dit la même chose, serait tout à fait acceptable Evil or Very Mad

Et une une fois, qu'on a dit bouh la vilaine Scientologie que signifie ce refus de parler de la Ritaline ? scratch

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 11:46

Mais il n'y a pas de refus de parler de la ritaline ! Il y a une discussion de fond sur ce que nous a révélé la forme.

C'est vrai qu'aux USA ils donnent ce medic aux enfants jugés hyperactifs, c'est décrié depuis déjà un long moment. Il y a également eu des débats sur France Inter/France-Culture et surement ailleurs...

Mais vois-tu Dame-Nait, il me semble fondamental de ne pas réduire une question au fond. La forme dévoile beaucoup plus qu'il n'y paraît (ici : se cacher pour faire passer un message scientologique : l'antipsychiatrie )

La pub essaie de te vendre quelque chose, mais si tu n'en veux plus, tu le jettes et basta. Essaie de sortir de l'eglise de scientomachin.... Comparer pub et scientomachin...Vraiment là c'est un raccourci affligeant Crying or Very sad

Je ne vote pas Sarkozy non plus (j'ai desespérement cherché une icône représentant la colère, curieux ça, pas de colère ici ???? !!!)

A plus sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 20:29

Nous sommes bien d'accord avec le fait que la scientologie est
reconnue comme une secte. Pour devoir en sortir, il faudrait déjà
y être entré... et pour ce faire il faut être friqué vu le prix de leurs pseudo-thérapies !!!
Excuses-moi Pothieu si je ris et me moque de la scientologie, parce
que je préfère garder mes larmes pour des êtres en danger plus sûrement qu'avec les scientolgues qui ne sont encore jamais venus
faire du prosélytisme à nos portes comme certains autres. Sans
parler d'un courant politique en France qui est franchement plus préoccupant pour notre démocratie, et je suis d'accord avec
Dame Naît.
Je rajouterais qu'il n'y a pas besoin d'être anti-psychiatrie pour
reconnaître les abus qui peuvent régner.

Citation :
Alors oui, il faut en parler, dénoncer. Depuis quand le silence est-il protecteur ?
c'est dans cette perspective que j'aborde
le problème des abus en psychiatrie et en particulier pour les enfants. C'est ainsi que je concevais le sujet, j'en ai rien à fichtre de la scientologie ou des sectes en tout genre.
Si l'origine avait été différente, quelles auraient été les réactions ?
Pire, si un scientologue, criait au bord de la route qu'un enfant est
en train de mourir, vous feriez quoi vu l'origine du message ?

Mad celui-ci représente la colère Wink

J'appelle ce fil un mélange de tout et n'importe quoi...il me fait
presque peur pour tout dire.

titanic

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 20:49

Euh... quand je parle de pub, Pothieu, c'est au sujet de tous ces liens bizarres qui apparaissent parfois sur les forums, et notamment pour la Scientologie sous la forme classique du test de personnalité, mais aussi pour d'autres chappelles ayant trait au développement personnel. Ca m'étonne que tu n'aies jamais remarqué...

Bah, Marie-Do on a tous nos trucs qui nous font vomir et bondir.

Like a Star @ heaven


Dernière édition par le Mar 19 Déc - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 20:49

Entre le rire et les larmes il y a une marge !
Perso je trouve la scientomachin et/ou toute autre secte dangereuses, mais à chacun ses convictions.
Mad m'évoquait l'enfermement et l'envie d'en sortir !
Je ne lis jamais les pub, dès qu'elles apparaissent je clique sur x.
A plus sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 20:54

Ah oui je pense aussi que les sectes sont dangereuses.

Mais je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à m'inquiéter pour ce site là ; peut-être parce qu'il est facilement identifiable comme assimilé à la scientologie. Je me rappelle par contre un autre site qui ciblait particulièrement les dépressifs, avec un lien vers une page "dianectics", que je trouvais plus affraid

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 21:00

Nous aurions dû ouvrir un post spécial sur les sectes
alors nous serions tombé(e)s d'accord Very Happy

Nous pouvons pleurer de rire, rire aux larmes ou encore
rire pour ne pas pleurer.

Pour moi le sujet est clos j'ai supprimé le lien.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
domino
Invité



MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mar 19 Déc - 21:52

http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272448


Prenez la peine de lire ces "PDF" . Vous serez réellement édifié sur le sujet. Allo maman bobo... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mer 20 Déc - 1:39

Si je comprends bien, Domino, il s'agit de ce qu'on appelait autrefois "électrochocs" ?

C'est effrayant, et pourtant il semble que ce soit efficace, par exemple dans le cas de dépressions profondes et durables ne réagissant pas aux autres formes de traitement.

L'important, je pense, c'est de ne jamais perdre de vue l'humanité du sujet souffrant - quelle que soit la technique utilisée (c'est valable aussi pour les psychothérapies).

Et rendons grâce de ne pas souffrir de ce genre de maladie !

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mer 20 Déc - 9:58

Bonjour,

Tout ceci me fait penser à "Vol au-dessus d'un nid de coucou",
film qui m'a beaucoup marquée à l'époque.
Aujourd'hui en ayant des amis qui travaillent en milieu psychiatrique,
je sais que la réalité n'est pas tout à fait celle-ci, que des efforts sont réalisés pour améliorer la qualité des soins et l'accompagnement
...mais y a encore du boulot Wink

Lorsque je vois les travaux de psychiatres, tel que David Servan-Schreiber notamment, je garde l'espoir d'une prise en charge et de
soins bien différents de ce que l'on connaît généralement.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mer 20 Déc - 11:22

J'ai lu les PDF. Les études semblent menées classiquement, comme dans toute recherche.

Qu'il y ait des erreurs dans le choix des thérapeutiques, cela fait malheureusement partie de la recherche médicale et de la condition humaine. Certains effets secondaires n'apparaissent que très longtemps après la mise en route d'un traitement.
Les erreurs ne sont pas réservées à la psychiatrie, hélas.
Ce qui, à mon avis en France, ne veut pas dire que l'on veille "du mal" aux personnes traitées. Elles le sont avec les découvertes et les espoirs de leur temps, avec tout ce que cela comporte d'incertitude...

Il reste qu'il nous faut être vigilants, les risques de dérive, tel l'emploi de la ritaline aux USA, sont réels Crying or Very sad

La sismothérapie (electrochocs) est le seul traitement efficace (qd le lithium est insuffisant) contre la "Psychose maniaco-dépressive", autrement appelée "mélancolie".

A plus sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Mer 20 Déc - 20:47

Like a Star @ heaven Ce film était excellent et je crois qu'il reste un film culte, il m'a beaucoup marqué à l'époque aussi. Mais, cependant, le mariage du pouvoir et de la psychiatrie est tendancieux. Connaissant la nature humaine, je pense que le risque d'abus est potentialisé... Restons vigilants!
Revenir en haut Aller en bas
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Ven 22 Déc - 19:22

REVIEEEEEEEEEEEEEEENS INGRIIIIIIIIIIIIIIIIIIID ! Allez, stp... sunny

I love you Ami I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Jeu 4 Jan - 0:37

Waouh, j'hallucine il y a un lien publicitaire vers la "dianétique" en bandeau - autrement dit, la Scientologie ! :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Jeu 4 Jan - 1:19

Sismothérapie, ça porte ce nom? Ca a l'air bien doux à côté d'électrochocs thérapeutiques.
Moi je ne parviens pas à comprendre l'efficacité d'un tel traitement ... Sur le moment même oui je le comprends car ça stimule le cerveau mais sur le long terme?
On a fait cela à ma soeur, ça n'a porté aucun fruit. Et quand j'allais la voir, my god, j'me demandais sérieusement si ces électrochocs lui détruisaient pas les neurones alors la psychiatre elle me répond "oui mais ce sont des effets à courtes durées". C'est un jour où j'ai été voir ma soeur que j'ai eu mal de tête pendant 5 jours.
Après, quand j'ai parlé avec sa psychiatre, ça m'a un peu calmée mais pas énormément car je n'avais toujours pas la réponse à "Comment les effets se maintiennent à long terme?"
Bref, je suis dubitative sur cette méthode.
Rien ne vaut le bon coup de ménage dans ses méninges sans médoc, sans décharge électrique, tout seul comme un grand et le truc qui le favorise : l'ACTION.

ZEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Jeu 4 Jan - 2:06

Lilas, j'essaie de recomposer d'un fil à l'autre (ben oui !)… Tu parlais d'empathie, de famille, et là tu parle de ton mal de tête après avoir été voir ta sœur…
Empathie et famille ? Je ne sais pas si le terme est adéquat pour décrire ce rapport là… L'empathie exclue t-elle la souffrance ? Quelqu'un ou quelqu'une pourrait-il (nous) m'éclairer sur cette question ?

ch'uis pas dans le bon fil ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Jeu 4 Jan - 11:15

Coucou Mi Wink

L'empathie est une attitude qui rend capable de saisir ce qu'une personne vit émotionnellement, tel qu'elle le vit. C'est en quelque sorte la capacité de se mettre à sa place pour la comprendre "de l'intérieur". Tout en n'étant pas à sa place puisque c'est impossibeul scratch Wink

Lorsque nous sommes empathiques, nous choisissons volontairement d'essayer de voir et de ressentir la situation comme l'autre; nous adoptons volontairement son point de vue, incluant les réactions émotives qui en font partie. Mais nous restons toujours conscients qu'il s'agit de l'expérience de l'autre (ce qui n'est pas le cas dans l'identification). Contrairement à ce qui se passe dans la compassion, dans l'empathie nous ne sommes pas nécessairement touchés (même si nous pouvons l'être).

Pour être capable de compassion, il faut savoir être empathique. C'est en effet parce que nous saisissons ce que vit l'autre que nous sommes amenés à être touchés. Si nous n'en avions aucune représentation, il nous serait impossible d'être émus.

bisoudoux bisous

:P j'ai vu Dame Naît Wink c'est de la provoc ça Laughing

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Jeu 4 Jan - 14:53

Kikoo mi,

empathie et famille? J'ai toujours de la difficulté avec cette notion d'empathie malgré l'explication de Marie-Do (merci au fait Wink ).
Je ne sais pas si j'ai de l'empathie pour ma soeur. Si je me suis énervée et que j'ai donc eu cette migraine tenace, c'est parce que je me révoltais contre "l'acte" qui ne donnait pas de fruits et puis ma soeur ne manque jamais une occasion pour jouer sur ma colère. Fallait la voir, j'aurais été tout autant révoltée si c'était une personne dont je connaissais "l'avant".
Pour cela, je suis ce que l'on appelle une sans-coeur car je ne crois pas aimer mes frères et soeur, ainsi que mes parents. Je veux juste qu'ils leur arrivent le mieux (et cela pour chacun d'entre nous). S'ils ont un problème, j'essaie de faire ce que je peux pour les aider. S'ils tombent malades, ont une grave maladie, je trouverai ça dommage mais je me dirai "c'est la vie". Si cela m'arrivait, je me dirais la même chose et ferais tout pour que personne ne s'en inquiète. Je ne suis pas douée d'amour démonstratif, je ne sais ni réconforter, ni être optimiste, et croyez-moi, c'est une chose que je regrette, je n'aime pas ce que je suis devenue. Peut-être qu'avec le temps, ça reviendra.
Si je raconte tout cela, c'est parce que je n'ai pas peur de vos jugements, je deviens moins sévère avec moi-même, moi je comprends les pourquoi j'en suis arrivée là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mensonges et psychiatrie   Aujourd'hui à 7:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Mensonges et psychiatrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Psychiatrie
» Les mensonges
» La psychiatrie en ALGERIE
» Les 10 plus gros mensonges masculins et Féminins
» [7x12] Couples et mensonges 11/10/2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets-
Sauter vers: