Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Très curieux l'humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 2:17

J'expérimente quelque chose d'étrange chez moi. Je suis dans un état triste, mon prof dirait "Qu'est-ce que c'est encore cet air triste et esseulée?!" et je sens à certains moments que des larmes veulent s'écouler, et c'est précisément des instants où je lâche de la pression. Alors je me reprends et rationalise "ce n'est que tes hormones, la fatigue, ton imagination" et puis ça part.
Je sais que là, je suis fatiguée et que je relâche de la pression, demain, tout sera "rétabli".

Mais comme je sais aussi qu'il n'est pas bon de refouler, je vais peut-être me permettre de laisser s'exprimer ces émotions juste avant d'aller au dodo.
Lol c'est vraiment très étrange, il me suffit de me concentrer quelques secondes pour que les larmes se mettent à monter (pour ensuite couler héhé, lol j'arrive même à me marrer), et je peux facilement dire "Stop!".
C'est comme si je pouvais réguler la tension de ces larmes, ça donne l'impression d'un contrôle sur soi. Donc oui, c'est très curieux un humain, mon humain en tout cas, il m'intrigue pas mal!

Et je sais aussi que ce sont à ces moments-là que je devrais faire l'effort d'y voir plus clair (purée ça y est j'écris et puis je peux pas m'empêcher de faire une feinte ... là j'ai pensé juste en écrivant (ce n'est pas prémédité c'est comme si je jugeais par après ce que j'écrivais... donc j'ai pensé "y voir plus clair plein de larmes dans les yeux?" Very Happy ) Devrais arrêter de me moquer de moi!
DONC, il faut que je fasse l'effort d'aller voir plus loin ce qui se cache derrière l'expression d'une pareille émotion, il faut que j'arrête de fuir en disant "C'est parce que maman me manque".
Oups, arghhhhhhh la phrase que j'aime pas dire, mais tant pis, je la dis quand même!

Marre de mon Moi Very Happy il m'énerve à dire qu'il ne se sent pas victime et pourtant à agir comme s'il l'était, abandonne ton enfance bon sang! Elle est morte cette petite fille le jour où ta maman est morte, c'est ainsi, c'est la vie, tu es grande, tu as du potentiel, utilise le bon sang!

Je devrais détruire les photos que j'ai de cette petite fille sur mon ordinateur. Mais j'en suis incapable, j'ai beau me l'ordonner je réponds "Non, c'est la plus belle partie qu'il y a en moi, je ne peux pas l'abandonner !"
Lilas est perturbée, il y a des moments où je ne sais pas comment la gérer. Demain sera meilleur Smile

Oui c'est juste un moment de faiblesse, il ne faut pas croire pour autant que je ne suis pas digne de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 9:38

Hé bien Lilas Ami

Pourquoi voudrais-tu jeter les photos de toi enfant?
Je te suggère plutôt autre chose, tu veux bien ? Very Happy

Regarde ces photos, parles à cette petite fille, dis-lui
tout le bien que tu penses d'elle....
Il y a une petite fille (ou un petit garçon) blessé(e) au fond
de chacun de nous. Pour grandir elle(il) ne demande qu'une
chose c'est que l'on en prenne soin. Qu'il lui soit donnné
attention et tendresse. Vas sans crainte vers cette petite fille,
prend la par la main ou dans tes bras et tant mieux si tu pleures :
au diable l'avarice ! Wink

Les larmes entraînent avec elles beaucoup de chagrin, elles
permettent aussi d'y voir plus clair puisqu'elles lavent les
yeux et le coeur.

Je trouve beau que tu puises dire que ta maman te manque I love you
Reconnaître ce manque c'est aimer la petite fille qui pleure au fond
de toi. C'est un instant de force et pas de faiblesse.

Je me doute que ce matin, après une nuit de sommeil tu iras mieux
N'oublie pas la petite fille : prends soin de toi bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 9:59

Curieuse Lilas ?

Nos mots sont parfois ignorant de nos maux ...
Curieux tout de même !
La curiosité est-elle un vilain défaut ou, au contraire, une saine recherche de savoirs ?
La curiosité est étrange, quand elle n'est pas une étrangetée mais elle ne nous est pas étrangère non plus.
Etrange tout de même !
Curieuse variation sur l'étrange.

Lilas curieuse de savoir, de comprendre ... mais pas si étrange que ça. I love you
Pour savoir et comprendre, ne faut-il pas d'abord éviter de contrôler ?
Que peux-tu apprendre et comprendre de tes émotions si à la moindre manifestation tu les refoules, les bloques, les contrôles ou encore t'en dégages-tu par une pirouette ?

Lilas, ton enfance est ta source d'énergie et ce n'est ni dans les photos ni dans les souvenirs émergeant de tes 6 premières années que se trouve cette source. Elle est bien plus profonde et engrammée que cela. Wink
Laisses-lui le temps et la place (l'espace) de sourdre, de couler paisiblement et de t'envahir de tes propres richesses.

Beaucoup de tendresse bisous
madilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 10:04

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcéric



Nombre de messages : 187
Localisation : QUEBEC
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 10:24

Salut Lilas, 

Lilas a écrit:

Citation :
Elle est morte cette petite fille le jour où ta maman est morte, c'est ainsi, c'est la vie, tu es grande, tu as du potentiel, utilise le bon sang!

Tu fais fausse route, elle n'est pas morte cette petite fille, elle vit à l'intérieur de toi et sois pour elle la maman que tu aurais voulu avoir.

Comme le dit si bien Marie-do: "Il y a une petite fille (ou un petit garçon ) blessé(e) au fond de chacun de nous."

Il est très dommage qu'il y aie une si grande distance entre nous, je te prendrais dans mes bras pour te permettre de pleurer toutes les larmes que tu retiens.

Bonne journée petite amie,

marcéric bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 10:32

Lilas, tu écris :

il faut que je fasse l'effort d'aller voir plus loin ce qui se cache derrière l'expression d'une pareille émotion, il faut que j'arrête de fuir en disant "C'est parce que maman me manque".
Oups, arghhhhhhh la phrase que j'aime pas dire, mais tant pis, je la dis quand même!


Plutôt que faire effort, ne faudrait-il pas mieux que tu laisses aller au contraire ?
Reconnaître ce qui nous manque est déjà un très grand pas.
Courage.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 14:53

Boujour vous tous Smile ,

Je n'ose pas relire ce que j'ai écrit hum !
Je sais que je n'ai pas bien dormi (la tête nauséeuse (si ça se dit)) mais je me souviens pas des rêves ou des pensées.
Donc, vous m'excuserez, je vais faire ma fuyeuse et je vais répondre avec mon Moi normal, celui qui est davantage contrôlé. Je vais rester honnête tout de même hein, je ne mens pas Embarassed Contrôle n'égale pas faux, mensonge, sauf rétention de certaines émotions sur un mode plus froid, analyste, en recul.

Bon allez, je dis tout de même ce que j'ai dit hier LOL, ce fut assez court et j'ai été surprise car je n'ai jamais prononcé ce genre de phrase, je m'adressais à la maman qui commença à chuter dans la détresse ou génitrice de la petite fille (en imaginaire) et je lui répétais "Elle ne t'appartient pas, c'est mon enfant, je ne te laisserai pas lui faire de mal, ce n'est qu'une enfant, mon enfant, elle ne t'appartient pas!"
Si j'avais eu une petite soeur ou un petit frère, je me demande ce que j'aurais fait pour le protéger, ça m'aurait rendue malade ça c'est sûr.

Je parle de temps à autre à cette enfant, je lui dis de s'exprimer, je lui demande pardon d'être si dure avec elle car pendant des années, je lui ai interdis sévèrement de s'exprimer Crying or Very sad. Je lui dis que je ne sais pas comment faire pour l'aider mais que je voudrais la libérer, je voudrais qu'elle prenne le pas sur ma personnalité, je lui dis même qu'elle a le droit de se venger sur ce que je lui ai fait vivre. Je ne devrais pas faire une telle dualité, c'est la seule et même personne mais je ne parviens pas encore à faire cela, j'ai besoin de les opposer. Il arrive des fois où je frappe mon propre corps et que je dise à ce corps "laisse-là parler, pourquoi tu l'empêches? c'est toi qui devrais mourir, pas elle!" et puis l'instant d'après je vais changer de ton et dire "Excuse-moi petite fille, dis-moi ce que tu ressens, je ne te sens pas à l'intérieur, je sais que tu es terrorisée mais n'aies pas peur, je ne te ferai plus de mal, je veux ton bien, je t'en prie, où es-tu?" Mais rien ne sort, à part des questions, des questions auxquelles il n'y a pas de réponse.
Voir les photos de cette petite fille, un instant ça me remplit de bonheur car me donne l'assurance qu'à un moment de ma vie, j'étais une enfant aimée, et puis l'instant d'après, ces photos m'induisent de la peine car ce temps-là est révolu, cette petite fille n'est plus là et j'ai beau essayé de me connectée à ses émotions, je n'y parviens pas.

Une giclée d'alcool sur une plaie ouverte... (petit clin d'oeil à Madilou, tu te souviens m'avoir parlé en ces termes il y a plus de 3 ans?) est la solution, un mal pour un bien. J'agis ainsi avec les animaux qui ont très peur... Je les approche de manière détournée (par la nourriture), une fois que je l'atteins, je le serre (sans l'étouffer hein) et le caresse pour le rassurer, même s'il se débat et griffe, je continue jusqu'à ce qu'il se calme, et cela fonctionne!
Il arrive néanmoins que parfois ça ne fonctionne pas... Avec de nos chatons qui a grandi dans la Nature... (notre chatte a mis bas dans les bois sans nous prévenir, la vilaine!) J'ai réussi à l'approcher, à le prendre dans les bras, le caresser mais le moindre bruit, il s'enrageait, une fois trop violemment, je garde encore la trace de sa morsure sur la main 3 mois après. J'étais obligée de le lâcher pour qu'il me lâche, j'ai pourtant essayé de faire lâcher ses crocs de ma chair, je ne lui en voulais pas, je comprenais! Je savais que si je le lâchais, je perdrais sa confiance et après ce jour-là, je ne l'ai plus jamais revu .

Je n'ai pas grandi comme une sauvage dans la nature jusqu'à mes 7 ans (pas 6, 7 geek ), donc ça ne devrait pas être aussi compliqué avec moi LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL.

Une giclée d'alcool sur une plaie ouverte... Je n'ai pas peur de ça par contre bien de sa signification plus émotionnelle!
Vous l'aurez remarqué, je ne suis pas sérieuse dans l'émotionnel, je fais des pirouettes comme dit Madilou. J'en ai conscience mais c'est plus fort, c'est un mécanisme de défense, de protection, même si aujourd'hui, cette peur a moins de raison d'être! Je mets ça sur le dos du conditionnement, mais cela est assez lâche! Lilas ne veut pas être une lâche!!!!

Citation :
Laisses-lui le temps et la place (l'espace) de sourdre, de couler paisiblement et de t'envahir de tes propres richesses.

Ca prend beaucoup de temps, depuis 4 ans que j'ai conscience de son importance, tu dis que j'ai fait des progrès mais c'est fort lent tout de même n'est-ce pas?

Merci pour vos messages, ils sont empreints de bon sens, de bienveillance, d'empathier I love you

bisous

Je vais chez la psy (à Lille), je ne sais pas quoi lui dire, 45 minutes est bien trop court. Normalement, je dois lui dire des choses que j'ai écrites et que je ne sais pas dire par la parole, mais je n'aime pas ce que j'ai écrit, ça ne me sert pas, ça lui donnera juste plus d'indications sur ce qui me préoccupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 14:56

Marcéric dit :
Citation :
Il est très dommage qu'il y aie une si grande distance entre nous, je te prendrais dans mes bras pour te permettre de pleurer toutes les larmes que tu retiens.

Merci, l'intention me fait très plaisir, cela signifie que je suis aimable Smile . J'ai du mal avec ce genre d'affection mais je dois le travailler, c'est normal, naturel, rien de vilain, faible ou que sais-je.

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 16:48

T'inquiète pas, petit chat sauvage, personne ne va te juger ici, et les autres ont bien parlé je trouve Wink

Ce que tu écris me rappelle bien des choses... Wink

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 19:19

Coucou Lilas bisous

Puisque tu as tant de mal à trouver, sinon les mots, en tout cas ce que tu considères comme "la bonne attitude" (celle de ne pas fuir, te fuir) en entretien avec ta psy et comme elle te demande d'écrire ce que tu ne dis pas ... pourquoi n'imprimerais-tu pas tout ce que tu nous dis ici (ou ce que tu écris par ailleurs également Wink ...!) pour lui remettre ces pages ? Ce que tu écris, c'est bien toi, même si c'est sous le coup d'une émotion, hors contrôle, ce sont tes pensées dans leur immédiateté.
Citation :
Une giclée d'alcool sur une plaie ouverte... (petit clin d'oeil à Madilou, tu te souviens m'avoir parlé en ces termes il y a plus de 3 ans?) est la solution, un mal pour un bien.
Je me souviens surtout que voilà plus de trois ans que je voudrais bien te retirer cette pissette d'alcool des mains ! Very Happy . OK, l'alcool ça désinfecte ... à n'utiliser que très brièvement parce que ça a aussi des effets négatifs en plus de la douleur ... l'alcool ça déhydrate et ça ne favorise pas la cicatrisation. Pour moi, ce n'est donc pas la solution No et "un mal pour un bien" n'est qu'une petite phrase dont je ne comprends pas le sens. Peux-tu dire ce qu'elle veut dire pour toi ?
Citation :
Une giclée d'alcool sur une plaie ouverte... Je n'ai pas peur de ça par contre bien de sa signification plus émotionnelle!

...
Citation :
je ne suis pas sérieuse dans l'émotionnel, je fais des pirouettes comme dit Madilou. J'en ai conscience mais c'est plus fort, c'est un mécanisme de défense, de protection, même si aujourd'hui, cette peur a moins de raison d'être!

Heureusement et tant mieux que tu aies mis en place tes propres défenses; elles servent effectivement à te protéger ... mais rappelle-toi aussi qu'une armure n'est pas inoffensive, qu'elle peut blesser, qu'elle peut être lourde à porter, qu'elle peut devenir un fardeau parfois encombrant et peut-être inutile même.
Et si tu te trouvais un mécanisme protecteur ... heu, comment dire ? ... alternatif Smile et un peu plus léger sur tes épaules ? disons ...de quoi changer de manteau ... parce qu'un manteau quand il est trempé, il ne te sert plus à grand chose ! Alors disons qu'avec ta psy tu pourrais aller faire tes "courses" (LOOOL c'est le plein des soldes d'hiver !) et en sa compagnie te trouver un autre manteau
Citation :
Ca prend beaucoup de temps, depuis 4 ans que j'ai conscience de son importance, tu dis que j'ai fait des progrès mais c'est fort lent tout de même n'est-ce pas?

Pfff qu'est-ce que c'est peu en regard du chemin déjà fait ! I love you Je t'avais "préviendue" que tu serais la dernière à t'en rendre compte ! Laughing en tout cas à l'admettre.
plein de tendresse
madilou
bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcéric



Nombre de messages : 187
Localisation : QUEBEC
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Ven 12 Jan - 20:07

Salut Lilas,

Excellente idée de Madilou de retranscrire tes messages pour les donner à ta psy.

Ainsi, tu lui montrerais exactement ce que tu ressens parce que tu me laisses sur l'impression que tu as beaucoup trop de réserve devant ele.

Avec amitié.

marcéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 2:33

Ami

La psy je crois qu'elle ne me convient pas ... Elle est persuadée de choses et je ne parviens pas à lui faire changer d'avis. Elle fait dans la systémique familiale, pour elle donc, les liens familiaux (par le sang) sont "indéliables" or les liens familiaux ne passent pas toujours par le sang selon ma conception...
Elle m'a demandé comment se sont passées les trois semaines passées et me demanda comment je me suis sentie lorsqu'en arrivant un ouvrier s'est retourné, m'a regardé et n'a plus rien dit, j'ai trouvé cela plutôt comique, c'est parce que j'étais bien habillée héhé. Il y a un an et plus, je me serais fait la réflexion "je ne suis pas un morceau de viande!"
Je ne lui ai donc pas parlé de choses plus "profondes", je crois que je n'y arrive pas. Et je crois aussi qu'elle ne pourrait d'ailleurs pas m'aider. Tu as raison Marcéric j'ai beaucoup de réserve devant elle.

Lui faire lire ce que j'écris ici? Pourquoi pas, le problème, c'est que ça lui demanderait du temps et je crois qu'elle n'a pas de temps justement. Je sais qu'elle veut mon bien mais je ne pense pas qu'elle puisse accorder beaucoup de temps à vraiment aller dans le fond de ce que j'exprime, enfin je ne sais pas, elle me dit souvent "oui on reparlera de ceci, on verra cela, je me renseignerai sur ceci" mais elle ne le fait pas :-(
Je ne prends pas trop au sérieux non plus les échanges, je ne sais pas trop comment faire, Lilas est plutôt perdue, persuadée que jamais personne ne pourra être assez proche de mes pensées pour pouvoir y voir plus clair que moi je ne vois ... hum quelle prétention!

Hier mon prof me dit à la fin de l'examen "Vous être trop émotionable", j'ai juste des émotions inadaptées. INADAPTEE est le bon mot. J'ai un peu du mal à remonter une certaine pente, je crois que j'en ai un peu trop sur la patate, c'est tout ça ne va pas, mais c'est la vie, je ne me plains pas.

Un mal pour un bien, c'est de faire mal mais pour une bonne cause, on sait ce que l'on fait... Aille l'alcool ça fait mal sur une plaie mais c'est pour son bien, pour pas avoir d'infection.

Une giclée d'alcool sur une plaie ouverte... dans son sens propre, je n'ai pas peur, mais lorsqu'il est question de bousculer la fragilité émotive que je ne veux pas voir en face, là j'ai plus que peur, je ne veux pas toucher à tout cela tellement j'ai l'impression que je pourrais chavirer de bord trop facilement, comment dire, si j'exprime des émotions "intimes" je ne pourrais pas supporter un retour négatif qui m'amenèrait à agir de façon inconsidérée, alors je préfère ne rien ressentir Crying or Very sad , pas préparée à affronter ce genre d'échec, je ne peux pas prendre un tel risque, ce n'est toujours pas le moment. La giclée d'alcool serait d'être poussée à bout, que je sois forcée d'exprimer des émotions intimes même si ça fait "mal", ce serait pour un bien car serait comme une délivrance, oh comme j'aimerais pouvoir exprimer tout ce qu'il y a là-dedans, trouver le chemin jusqu'à l'expression. J'ai oublié comment maman le faisait et comment la petite fille que j'étais le faisait. Je reste persuadée que seule maman pouvait m'apprendre cela, c'était trop tôt à 7 ans pour qu'elle abandonne et maltraite les émotions de cette enfant, c'est pour cela que je dis qu'elle me manque, c'est probablement cela qui me cause le plus de difficultés dans ma vie de jeune adulte. Les dommages qui ont été occasionnés après ces 7 premières années sont si difficiles à "réverser".

Je sais que tu veux mon bien Madilou, je suis encore aujourd'hui étonnée que tu ne m'aies pas abandonnée, je sais comme il est terriblement frustrant d'être face à quelqu'un qui ne parvient pas à utiliser ce qu'on lui donne, dans ces circonstances, il est préférable pour soi de laisser cette personne fatiguante et de continuer sa route... Les malheurs ça existe partout, vous en avez vous aussi Crying or Very sad, la volonté de vouloir le bien de chacun ne mène pas toujours au bien. Etre à l'écoute, généreux envers l'autre fatigue bien souvent, il ne faut pas se donner de trop, et faire comme Marie-Do dit (et fait Smile ), s'octroyer des moments rien que pour soi Smile. Prends peut-être tes distances Madilou Embarassed , je dis cela pour ton bien tu sais bisous.

Clin d'oeil Dame naît Wink.

Ami doudouce à qui le veut heureux

Good nighttttt Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 8:40

I love you tout un bouquet de Lilas I love you

"je crois qu'elle n'a pas de temps justement"
"je ne sais pas trop comment faire, Lilas est plutôt perdue, persuadée que jamais personne ne pourra être assez proche de mes pensées pour pouvoir y voir plus clair que moi je ne vois ..."

Tu crois ... mais tu ne le sais pas en réalité ... alors essaie, expérimente, teste, grandeur nature. C'est à toi de mener les débats, si je puis dire, à choisir ce dont tu veux parler. Comment veux-tu qu'elle entende ce que tu ne dis pas ?
L'empathie la plus chaleureuse permet (éventuellement) de comprendre, au sens de prendre avec..., d'accepter, de se mettre à la place de... mais jamais de prendre la place de...
Ne sois pas inquiète pour moi non plus Wink je sais aussi prendre la distance, le recul et du temps pour moi. Héhé 'suis pas ta psy non plus ! Smile
Quand tout se bouscule ainsi, que la barque est en surcharge et que le vent souffle fort il n'est pas temps de prendre le large. Poses tes ballots sur le quai, ils y seront plus en sécurité et ta barque également. Fais le tri de tes urgences véritables (pas celle des autres) et gère chaque "paquet" (private joke ! Wink ) séparément, l'un après l'autre.
Aujourd'hui est un autre jour où le soleil peut traverser les nuages.
bisous bisous bisous
madilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 10:36

Bonjour sunny ,

Lilas a écrit :

Citation :
La psy je crois qu'elle ne me convient pas ... Elle est persuadée de choses et je ne parviens pas à lui faire changer d'avis. Elle fait dans la systémique familiale, pour elle donc, les liens familiaux (par le sang) sont "indéliables" or les liens familiaux ne passent pas toujours par le sang selon ma conception...

Les liens d'amour et d'attachement ne passent pas forcément
par le sang tu as raison : le dicton "on choisit ses amis pas sa famille"
est célèbre Wink
Dans le lien familial (par le sang) il y a non seulement une hérédité
génétique, mais aussi un lien affectif (d'amour ou de haine), une fidélité le plus souvent inconsciente à un système dans lequel nous sommes venus au monde et au sein duquel nous sommes construis.
Tout comme un arbre, nous avons des racines et ne pouvons les
ignorer.

Que signifie pour toi le mot : "indéliables" Quel sens lui
donnes-tu pour le refuser ?

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 11:44

Une idée lilas :
s'attacher à quelqu'un (une (s)) ne serait-ce pas trahir ta maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 14:49

sunny 'jour Smile

Clin d'oeil à Madilou, j'ai ri pour la private joke Wink. Ce que tu dis est entré dans mon cerveau mais je le traiterai un peu plus tard geek, tu m'en veux pas hein? Smile

Marie-Do, indéliable a le même sens que ce que tu nommes les racines. Des liens qui, même s'ils ne sont pas sains du tout et inappropriés, restent présents même si nous n'en avons pas le sentiment car il y a un passé en commun, il y a eu une époque où ces liens ont été plus sereins ou s'ils ne l'ont pas été, la crise identitaire fait que ça ramène toujours là où l'on vient. Oké pour tout cela!
Je sais d'où je viens, je sais qu'il y a eu un passé lointain où je fus une enfant aimée, je sais que par la suite, je ne suis pas responsable de ce qui s'est passé, je ne m'en veux pas d'avoir agi comme je pensais qu'il fallait agir, mes géniteurs ne sont pas ce qu'ils ont été, il me fut difficile dans les premiers années de faire la coupure entre l'avant et l'après mais aujourd'hui cela est bien clair dans mon esprit : ces géniteurs ne sont que des géniteurs, la vie a fait qu'ils ont totalement changé de mentalité. Dans mon esprit, ils ont tué ce qu'ils étaient dans le passé, ils ont tué papa et maman, et lorsque je pense à ce qu'ils sont aujourd'hui, je les considère comme des personnes étrangères, comme si à la suite de la mort des parents, j'étais placée chez eux. Je ne plaisante pas, c'est vraiment ainsi que je vois les choses ! Je parle en terme de mère et père pour me faire comprendre dans la société.
Je comprends ce qui s'est passé, je n'ai pas de rage envers eux, même si pour moi les actes immoraux doivent être punis, je sais que la réalité n'est pas ainsi. Tant que moi je ne me conduis pas immoralement, c'est déjà bien Smile.

Pothieu, oui, c'est tout à fait cela, ce serait bien une trahison... Ce qui ne m'empêche pas de faire des transferts maternels sur d'autres mamans ... hum, mais ça ne peut être que des transfert à distance car je ne reconnais pas maman via le physique... et si je suis face au physique de cette autre maman, j'ai ce sentiment de trahison. Il arrive que je demande à maman de me libérer, je sais pas pourquoi mais je le dis en anglais "Leave me, please". Je vais parfois jusqu'à lui dire "si tu m'aimais tu chercherais mon bonheur, tu me dirais que je peux t'abandonner à mon tour" C'est une prison intérieure et pourtant... Pourtant je ne trouve pas d'autres moyens (il y en a oui, mais je ne parviens pas à tendre vers) pour être rassurée qu'en cultivant sa présence dans ma tête ...
Bien que je sois perturbée, cela est un fait, je garde les pieds sur terre, il ne faut pas croire le contraire Smile .
Pothieu, je soupçonne que tu as aussi ce sentiment envers ta maman ... Je me trompe? Quelle est ton histoire? I love you

J'espère que je ne parle pas trop chinois... Faut me le dire sinon.... Merci de votre écoute Smile (Je dis des choses impossibles à dire par la parole)

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 17:04

non, non lilas, je n'ai pas du tout ce sentiment vis à vis de ma mère.
Je te lis attentivement, c'est tout Wink

Dans mon esprit, ils ont tué ce qu'ils étaient dans le passé, ils ont tué papa et maman, et lorsque je pense à ce qu'ils sont aujourd'hui, je les considère comme des personnes étrangères, comme si à la suite de la mort des parents...

Mais ils sont bien vivants lilas.

Ce lien d'avec nos parents est indéfectible. S'il ne l'était pas, nos parents n'auraient pas d'impact sur notre vie présente. Tu n'aurais aucun souci avec eux ; tu ne penserais pas à eux ; tu ne nous parlerais pas d'eux.

Je pense que ce que nous ont donné nos parents est acquis. Leurs altitudes ultérieures ne valent que pour ce qu'ils ont dit ou fait à ces moments là. En aucun cas, me semble-t-il, cela n'efface qu'ils ont été, ce avec quoi nous nous sommes construits (même avec nos failles)
Ne jette pas le bébé avec l'eau du bain.

Prenons un exemple extrêmement trivial à dessein : supposons qq'un te donne un livre et cette personne part sans laisser d'adresse pour une raison x, tu auras toujours reçu ce livre. C'est un fait indéniable, il y a eu don. Penses-tu qu'il suffise de dire, ou préfèrer penser, je n'ai pas reçu ce livre pour que cela s'avère vrai ?
En quoi cela aiderait-il ?
Que permettrait cette attitude ?
Qu'éviterait cette attitude ?

C'est vrai que s'attacher, c'est faire preuve de confiance Wink
A te lire.

sunny

PS : je ne suis pas inquiète par le fait que tu n'aies pas les pieds sur terre.
.. Trop peut-être !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 19:02

Merci pour ta réponse Pothieu. Tu m'apprends de nouveaux mots, indéfectible... mon cerveau à direct fait un lien avec le mot déféquer, hum, puis un lien avec défaisable, c'est plus correct! Very Happy.

Ils sont bien vivants mais ils ont oublié ce qu'ils étaient ... Ce qui fait que ce sont d'autres personnes, leur physique n'est plus le même, je ne les reconnais pas non plus. Mes parents n'ont plus d'impact sur moi, seulement leur manque de conscience, de reconnaissance de leurs actes me perturbe. Sinon, je n'attends plus rien d'eux non, je t'assure, je cherche "ailleurs", dans ma tête et projette dans le réel.
Aujourd'hui, ma mère va mieux, parfois il faut la rappeler à l'ordre mais elle se comporte mieux, c'est une enfant capricieuse (oui ce mot est adéquat, si vous voulez des exemples je peux en fournir) qu'il faut éduquer, mettre des limites, expliquer les choses. Elle ne pourrait pas reprendre son rôle de mère, elle n'est pas assez consciente pour cela.
(rapidement : elle ne travaille pas, je la limite point de vue argent de poche (avant c'était mon frère qui le faisait mais je dois le remplacer vu qu'il ne revient que dans 6 mois de l'Australie!), je lui dis qu'elle doit se laver, laver ses dents au moins une fois par jour, des tas de petites choses dont elle n'a pas conscience ... La raison? L'alcoolisme, la dépression et un je ne sais quoi qui l'a abattue).
Je m'occupe d'elle malgré tous ses actes immoraux vis-à-vis de moi et mes frères et soeur, je crois que j'ai suffisamment payé ma dette pour m'avoir donné la vie et m'avoir aimée mes 7 premières années. Jamais je ne l'ai insultée, ni porté de coup, j'ai toujours fait ce que je devais faire, elle n'a jamais rien eu à me reprocher, si ce n'est mon indifférence envers elle.

Je la remercie pour ce qu'elle m'a donné plus petite même si je ne me souviens pas, je n'ai que des photographies et quelques objets.

Mon père, je n'ai pas vraiment le sentiment que c'était un papa, je n'ai aucune photo avec lui et pourtant c'est pas le nombre de photos que notre maman a pris de nous qui manquent! Je ne le connais pas même si je l'ai cotoyé quelques fois après le divorce. Dernièrement, j'ai essayé de comprendre son attitude, il me répondra qu'il a toujours voulu nous aider mais que notre mère l'empêchait, qu'il a fait appel à la justice qui est restée sourde. Je le crois sur ce point mais ça n'explique pas que même aujourd'hui, il n'en ai rien à faire, que lorsque mon frère (2 ans de plus) et moi devions trouver un logement, il a d'abord accepté de nous aider puis s'est rétracté en disant "oui mais à condition que je ne doive plus vous payer la pension alimentaire!", l'argent, c'est son mentor. Je n'ai rien à partager avec un homme qui est motivé primordialement par l'argent. Et malgré cela, j'ai tout de même cherché à avoir des réponses sur ce qui s'est passé lors du divorce, il ne me dira rien prétextant que cela le fait trop souffrir, il rejettera la faute sur son ex-femme et se fermera comme une huître. Depuis mars 2005, plus aucune nouvelle sauf une menace avec ces mots là " Si vous m'obligez à cracher cet argent (argent qu'il n'a pas payé pour notre éducation), je vous le ferai recracher en retour!" Ce qui ne nous fait plus peur aujourd'hui car nous sommes grands. Il a longtemps user de telles menaces pour impressionner son ex-femme, elle a encore peur aujourd'hui, nous la rassurons à ce niveau.

Et pourtant, ils ont été ambitieux dans leur carrière, tout deux sont devenus vétérinaires et sont restés ensemble pendant une vingtaine d'années (17 ans de mariage). Je ne comprends toujours pas comment est née la fracture, la fissure et puis le déchirement. Je ne reçois aucune réponse de leur part, ils ont trop mal et refusent de se faire aider.
Ca fait tout de même 14 ans que le divorce s'est produit, je ne les aie pas directement désaimés tous les deux, j'ai voulu croire qu'ils redeviendraient bons. Aujourd'hui, ils vivent plus ou moins bien comme ils sont et ne se posent pas de questions sur ce qu'ils sont devenus, tant mieux pour eux. Moi je leur ai dit bye bye en silence.

Donc oui Pothieu, ça n'efface pas ce qu'ils m'ont donné plus petite, je ne pense pas le contraire.

S'attacher, c'est faire preuve de confiance, oui. Je ne suis pas fière de ne pas parvenir à le faire.

A être lue.

sunny

(vais penser à condenser ce que je raconte, c'est fatigant de lire un long texte lol Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 19:58

Pourquoi vouloir condenser ? Les mots sont là pour que nous les utilisions Wink

Tu m'émeut beaucoup Ami
Je suis sure que tu fais ce que tu dois...
Accorde toi la même liberté de faire ce que tu sens bon pour toi.

Crois-tu réellement que ce soit une fierté ou non que de faire confiance ?
ne serait-ce pas plutôt une capacité ?
Lorsque l'on a été blessé au plus profond de soi même, ne devient-il pas naturel d'être prudent ?

Toutefois, ce qui nous a aidé dans un premier temps se révèle un handicap quand notre attitude devient un réflex généralisé.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Sam 13 Jan - 19:59

¨ INDEFECTIBLE
Qui dure toujours, qui ne peut cesser d’exister. Une indéfectible amitié. Des liens indéfectibles. Un amour indéfectible. • Qui n’est pas sujet à défaillance. Une mémoire des visages indéfectible.
Revenir en haut Aller en bas
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Dim 14 Jan - 2:19

Je te remercie Pothieu de lire attentivement ce que j'écris et de me dire que cela t'émeut, cela me donne un certain réconfort de ne pas être toute seule.

Je serais fière d'avoir la capacité à faire confiance oui Smile . Les enfant l'ont de manière "innée" et puis la vie fait parfois que l'on perd cette faculté. Je n'ai pas eu de petite soeur ou de petit frère mais mes deux voisins me considéraient comme leur grande soeur, ils avaient une grande confiance en moi, et moi j'avais peur d'avoir une mauvaise influence. Je trouvais amusant les questions qu'il me posait, j'expliquais à la "petite" (5 ans en moins) comment on faisait les bébés, ce qui se passe dans le corps de la jeune fille lorsqu'elle entre en puberté. (Lol pourquoi je raconte ça d'abord? Very Happy ). J'ai deux demies-soeurs et un demi-frère mais je ne les vois pas car ils vivent chez mon paternel. Je pense régulièrement à eux, je suis rassurée de savoir que leur maman est une très bonne maman. Et puis j'ai remarqué que leur père a essayé de mieux faire avec eux. J'ai été émue le jour où la toute petite de 5 ans est venue près de son père, lui a tiré la manche en disant "papa, papa, papa?" ... "Je t'aime papa" et lui, il lui a répondu "moi aussi je t'aime ma puce", c'est bien la première fois que je l'ai entendu prononcé ces mots-là, je me suis dis "waouw il a changé!". Faut dire cette petite est trop touchante, tellement câline, un petit ange. Je me souviens de sa grande soeur, en janvier 2005, on marchait dans la neige, elle me tenait la main et me dit "Quand tu étais petite, tu t'entendais bien avec ta grande soeur ... Parce que moi des fois ma petite soeur elle m'énerve mais je l'aime beaucoup au fond" C'était mignon aussi la manière dont elle m'a dit cela. Ils grandissent vite ces petits, j'aurais bien aimé grandir avec eux mais la vie, c'est la vie. Quand j'ai appris que mon paternel se remariait et que ma belle-mère allait donner naissance à un enfant, j'ai eu peur, je ne voulais pas que le paternel redéchire une nouvelle famille et dans ma tête je me disais "je dois l'empêcher de faire du mal à l'enfant, je ne pourrais pas le supporter" et heureusement, tout se passe relativement bien grâce à leur maman Smile . Tout cela pour répondre à la confiance que les enfants accordent sans arrière pensée. I love you

Citation :
Lorsque l'on a été blessé au plus profond de soi même, ne devient-il pas naturel d'être prudent ?

Oui... mais même plusieurs années après ? Je ne comprends pas bien ma réaction car si j'ai déjà été blessée au plus profond de moi-même suite à des abus de confiance et que je suis toujours en vie, c'est que je peux le supporter non? Et si ça se reproduisait, je devrais être davantage préparée non? Pourquoi des peurs irrationnelles (je les nomme irrationnelles oui) viennent m'empêcher de faire confiance?
Lol, je trouve ça curieux car ce n'est pas très logique, je trouve, et pourtant je ressens bien l'incapacité à faire confiance dans la réalité.

Citation :
Toutefois, ce qui nous a aidé dans un premier temps se révèle un handicap quand notre attitude devient un réflex généralisé.

Tout à fait vrai aussi .... Ennuyeux que l'humain soit pas plus malléable que cela! mdr

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Dim 14 Jan - 3:07

rhooo Lilas ... t'en vouloir ? moi ?
atta, atta, qu'est-ce que tu racontes là ? bisous

"je ressens bien l'incapacité à faire confiance dans la réalité. "
la confiance peut se ré-apprendre ... à petite dose à la fois, avec précaution, mais toujours dans l'expérience. A mon avis, elle n'est jamais une théorie efficace sans son versant pratique et concrêt.

madilou
Ami heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Dim 14 Jan - 12:13

Je trouve tous ces échanges très riches autour de la
souffrance de Lilas. amour

Je ne pense pas non plus que la capacité à faire confiance
se perde. Elle est toujours là. Seule la peur l'empêche de se
manifester. C'est cette dernière qui demande à être apprivoisée.

La peur est humaine. Elle est utile lorsqu'il s'agit d'éviter des
situations qui nous mettraient réellement en danger.
Alors qu'est-ce qu'un danger réel ?....
Pour certaines personnes revoir leur carte du monde (croyances,
comportements, etc...) représente un réel danger : celui de perdre
des repères que l'on connaît bien, celui de ne plus savoir sur
quoi s'appuyer pour justifier de son identité.
Il arrive même que perdre les raisons de sa souffrance soit plus
douloureux que d'affronter la liberté de s'en débarrasser.
C'est vrai au fond, si je ne souffre plus, si je ne fais plus payer
à la vie, aux autres (?) tout le mal subi, tout ce qui ne ressemble
pas à ce que j'espérais...que deviendrais-je ?
Cela ne signifie pas que la souffrance n'existe pas, et qu'il ne
faille pas s'en occuper : la plaie pourrait se changer en gangrène.

La plaie est là en effet, douloureuse, saignante, plus ou moins
profonde : elle mobilise toute notre attention et nos soins.
La question qui se pose alors c'est de comprendre comment
va-t'il m'être possible de permettre la cicatrisation.
Suivant la gravité ce sera plus ou moins long. Néanmoins, il y a
une réalité incontournable : je ne peux pas revenir avant ce qui
a causé cette plaie. Je ne peux plus rien changer aux évènements.
Je ne peux agir qu'au présent.
Oui c'est dur et oui je suis révolté(e) et oui c'est quoi cette vie
dans laquelle je suis propulsé(e) sans mode d'emploi au départ !
Quelle injustice. Sans doute. C'est aussi la condition humaine.

Que vais-je pouvoir faire là où j'en suis, avec mes moyens, ma
compréhension, mes désirs aussi ? Qu'est-ce qui pourrait me
conduire vers cette liberté ?

heureux bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Dim 14 Jan - 13:31

bisous merci Marie-Do bisous

Il est très vrai que ces échanges nous éclairent tous et toutes et profitent à chacun(e) de nous. C'est une grande richesse de ce forum.


sunny respect heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Dim 14 Jan - 20:53

bravo

Marie-Do, elle y va pas de la main morte, j'aime bien ça moi LOL (tant que cela reste sensé et bienveillant). Alors MERCI respect

Citation :
Que vais-je pouvoir faire là où j'en suis, avec mes moyens, ma
compréhension, mes désirs aussi ? Qu'est-ce qui pourrait me
conduire vers cette liberté ?

Ce sont les vraies bonnes questions à se poser lorsque les peurs (irrationnelles) paralysent l'action. Smile
Même si elles peuvent recevoir une réponse théorique, dépendant de la personne, comme dit Madilou, ces réponses ne sont rien sans le versant plus pratique.
Bouhhhh que c'est frustrant de ne pas y arriver Very Happy Toute notre vie, nous sommes hantés par des peurs et au fil du temps certaines disparaissent tandis que d'autres apparaissent (à des degrés d'handicap divers), nous aurons toujours à être face à ces questions pour tendre vers la sérénité Laughing. Heureusement que la prise d'âge à ses avantages !! Wink

Rem: Alors comme ça Madilou, tu n'étais pas au lit à 1h du matin ??? LOL comment je te surveille, c'est bien parce que je savais que tu étudiais! I love you

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Très curieux l'humain   Aujourd'hui à 1:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Très curieux l'humain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un petit écureuil très curieux...
» bb de 7,5 très tonique
» Traduction de "bon débarras" (langage très familier bienvenu...)
» Comment faire manger un bébé curieux
» Un très bel anniversaire pour Yves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets-
Sauter vers: