Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Wood man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Wood man   Mer 17 Jan - 21:05

Il s'agit du film que je viens de voir ... Avec Kevin Bacon qui vient tout juste de sortir de prison pour avoir tripoté de petites filles .... Je ne connais pas bien la psychologie du pédophile et je ne sais pas si ce film réprésente donc bien la réalité ... Après 12 ans d'incarcération, il tente de reprendre une vie normale, il est suivi par un thérapeute qui lui demande de rédiger un journal intime. Néanmoins, il ne peut toujours pas s'empêcher de voir les petites filles sans avoir de pensées derrière la tête. Plus jeune, lorsqu'il faisait la sieste avec sa petite soeur 2 ans moins âgée, lui ayant 6 ans, il disait aimer sentir ses cheveux, en grandissant il fera plus que sentir ses cheveux mais le film n'expliquera pas davantage. Son appartement se trouve devant une école primaire... il ne peut s'empêcher de continuer de regarder les petites filles et remarque la présence d'un autre homme qui approche les enfants par des bonbons, il l'a surnommé "monsieur bonbons"... Il ne dit rien, continue d'observer, plein de choses se passent mais à la fin, il suit une petite fille de 12 ans, dans un parc il est assis à côté d'elle, il lui demande son prénom et son âge et lui demande "tu veux bien t'asseoir sur mes genoux?" la petite répond "Ca te ferait plaisir si je m'asseyais sur tes genoux?" "Oui, très plaisir". La petite attend un moment et dit "mon papa aime bien aussi que j'aille sur ses genoux" et son visage change de plus en plus d'expression.
Lui : "Ca lui fait plaisir comment à ton papa?" et elle ne répond pas.
Lui : "Tu sens quelque chose sous toi?" et la petite se met à pleurer. Elle dit ensuite "Vous voulez toujours que je m'assois sur vos genoux, je peux le faire".
Lui : "Non....." et continue "Rentre chez toi maintenant"
La petite se lève, le prend dans ses bras et s'en va....
Kevin Bacon continue d'errer ce jour-là et lorsqu'il entre chez lui, il voit monsieur Bonbons qui ouvre sa portière et un petit garçon en sort .... Kevin Bacon frappera l'homme jusqu'à lui casser la machoîre.
Une histoire qui finit bien et dans la réalité, ce genre de prise de conscience est-il possible ??? Je ne sais pas, je ne connais pas de pédophile...
Ceci étant dit, ce film m'a mise dans un drôle d'état, des images me sont apparues, de pas belles images du tout, mes nerfs se sont emballés, tout le corps tremblait puis les muscles se sont crispés et pour finir des larmes se sont mises à couler.
Dès que je vois de la tristesse humaine, ça me met dans un drôle d'état et si en plus je me mets à penser.... Et pourtant j'ai besoin d'être au contact de la souffrance humaine, sinon je serais trop étrangère à ce qui m'entoure, je n'ai jamais pu apprécier longtemps la joie, le bonheur, la fête, cela me donne le sentiment de ne pas appartenir au même monde, je ne suis pas en terre connue.
Je reviens plus tard, mon frère est là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Jeu 18 Jan - 1:52

Ami Ami

Je te comprends...

Bisoudoux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Jeu 18 Jan - 10:52

C'est un très beau film en effet.

Lilas a écrit :

Citation :
Ceci étant dit, ce film m'a mise dans un drôle d'état, des images me sont apparues, de pas belles images du tout, mes nerfs se sont emballés, tout le corps tremblait puis les muscles se sont crispés et pour finir des larmes se sont mises à couler.

Quelles raisons mets-tu sur les émotions que tu as ressenties ?

Il y a des images qui sont insoutenables ou qui touchent notre
sensibilité, parce qu'en tant qu'humains, nous avons la faculté
d'imaginer que ça puisse nous arriver. Ces images véhiculent
le réel comme l'imaginaire avec ses peurs, ses fantasmes Very Happy
Peut-être aussi portons-nous une mémoire qui sans nous appar-
tenir en propre, peut appartenir à notre lignée (transgénéra
tionnel) ou encore appartient à l'inconscient collectif.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Jeu 18 Jan - 13:19

Les raisons?

Il me semble qu'il s'agit d'hypersensibilité à la souffrance des autres, dans ce film, c'était de la tristesse pour les enfants car j'imagine les troubles ultérieurs suite à ce qu'un adulte s'est autorisé à faire sur eux en les considérant comme des objets sans prendre en considération leur dimension d'êtres à respecter. Puis le fait que pour Kevin Bacon, on ne peut s'empêcher d'avoir une pointe d'empathie et d'espérer qu'il s'en sorte alors qu'il a touché de petites filles! Le monde qui l'entoure est cruel envers lui et l'on comprend facilement que dans de telles circonstances, sans que l'on croit en lui, il est facile de rechuter. C'est ce qu'il allait faire d'ailleurs avant que la petite fille ne lui dise que son papa l'a touchait aussi. Ce qui m'ennuie, c'est de ne pas comprendre comment un pédophile peut prendre conscience de la gravité d'un acte lorsque c'est un autre pédophile qui salit l'enfant. Bien qu'il disait dans son journal intime "je n'obligeais pas l'enfant, s'il acceptait, c'est qu'il en avait ENVIE" Serait-il aussi stupide de ne pas savoir qu'un enfant obéit au-delà de ce qu'il a envie? Car pour lui, il n'a pas le choix, je connais bien ce sentiment d'être obligée sans avoir envie. Dieu du ciel (j'suis pas croyante), on ne m'a jamais salie sexuellement! Et pourtant les histoires de pédophilie, de viol provoquent chez moi une grande colère, un grand mépris envers ces personnes qui n'ont aucun respect envers l'autre. Car cela me ramène à d'autres situations personnelles où l'on a violé ma vie, je répète pas au sens physique, je ne veux pas avoir la prétention de savoir comment on se sent lorsqu'on est salie par les attouchements sexuels mais j'ai l'impression de pouvoir comprendre...
Pour moi, ce n'est pas l'acte qui prend toute son ampleur de dégât psychologique, c'est toute la signification de se sentir être un objet, d'avoir été utilisée comme un outil pour assouvir sa pulsion (sexuelle dans ce cas). Je n'ai pas été battue non plus, l'intention était présente mais l'alcool, les médicaments et la dépression rendaient ma mère bien trop lente et faible pour me toucher. L'intention était là, souvent je pense que j'aurais préférée avoir été battue pour pouvoir avoir quelque chose à montrer et être placée ailleurs. Car la souffrance physique est peu de choses à côté de la souffrance psychologique.
Dans le monde qui m'entoure, je vois beaucoup de choses qui me touchent de trop alors que je ne suis pas concernée directement. Lorsque j'écoute deux personnes parler dans le bus de choses difficiles (par exemple), leurs paroles font comme me transpercer et mon regard devient triste car j'imagine toute la souffrance qu'il y a derrière les mots.

Je ne sais pas comment m'aider, je ne trouve pas de solution que je pourrais accepter, quelque chose à l'intérieur est trop cassé. Je ne parle pas dans la vie de tous les jours car je ne trouve aucune oreille suffisamment réceptrice pour comprendre ce que je veux dire et d'ailleurs, je déteste faire ressentir à l'autre le sentiment d'impuissance. Chacun a ses problèmes, la vie est difficile pour chacun d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 10:50

Bonjour Very Happy

Etre sensible, touché(e) ou même révolté(e) face à la souffrance
d'autrui est quelque chose de naturel, d'humain. Par ailleurs
ça peut-être un moteur pour venir concrètement en aide à la
misère de l'autre, dans la limite de ce qui est possible.

Lorsque cela devient de l'hypersensibilité, il semble évident comme
tu l'écris Lilas que :

Citation :
cela me ramène à d'autres situations personnelles où l'on a violé ma vie
dans ces conditions, c'est ta souffrance intérieure qui demande à être
prise en compte, elle se manifeste à travers les émotions que tu vis
à l'égard des autres.
Tu t'autorises à souffrir pour les autres envers lesquels tu ne peux pas
grand chose, comme si cela allègerait ta souffrance et peut-être que
c'est le cas...? I love you


Citation :
je déteste faire ressentir à l'autre le sentiment d'impuissance


Nous ne pouvons pas prendre soin de l'autre tant que nous n'avons
pas dépassé, intégré, digéré, nos propres souffrances. Même dans
ce cas, il est impératif d'accepter notre impuissance. Nous ne sommes
pas tout-puissants, nous devons accepter nos limites.
Pouvons-nous usurper la place de l'autre, nous charger d'une
souffrance qui lui appartient ?.
La seule chose qui soit en notre pouvoir c'est d'être là, d'écouter et
d'être présent à ce qui se passe pour permettre à l'autre d'exprimer
(si le souhaites) le trop plein qui fait mal.

Citation :
Je ne sais pas comment m'aider, je ne trouve pas de solution que je pourrais accepter,

Ami à un moment donné tu tourneras ton regard vers une solu-
tion que tu n'avais pas envisagée...Avant ça, il est important que tu
cries tout ce qui t'a fait souffrir.
bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 12:35

Bijour toi I love you ,

Tu me donnes matière à répondre, ne le fais pas trop, je vais être insatiable LOOOOOOOOOOOOOOOL.

Je ne cesse de tenter de prendre en compte ma propre souffrance mais cela ne donne rien. Oui il y a tout ça, ces choses qui n’auraient jamais du être vues, cette parentification qui n’aurait jamais du avoir lieu, cette maltraitance psychologique qui était invisible et pour moi et pour l’environnement. Et pour aller plus loin oui, il y a tout ce vide affectif. Mais ensuite ? J’ai beau comprendre, accepter que ce que l’on m’a fait n’était pas pour me punir, comprendre que j’ai droit aux mêmes avantages que tout un chacun, à la même considération, mais ensuite ? J’ai beau comprendre ce que je dois travailler, rechercher, expérimenter, cela n’a rien de simple, oui il faut que je l’exprime, c’est ça que je dois faire.
Longtemps j’ai cru qu’à l’intérieur de moi, toute émotion positive était morte, j’ai voulu mettre à l’épreuve cette croyance, je sais qu’elle est fausse, je sais que je tiens à la vie.
LOL, même par l’écrit, je sens bien que je ne parviens pas à m’exprimer !

Citation :
Tu t'autorises à souffrir pour les autres envers lesquels tu ne peux pas grand chose, comme si cela allègerait ta souffrance et peut-être que
c'est le cas...?


Je n’ai jamais été rassurée lorsque j’observais la souffrance chez les autres, comme l’enfant qui veut à tout prix que ses camarades de classe aient moins de points que lui à un contrôle pour être rassuré de son intelligence, pas du tout. Si je pouvais absorber la souffrance du monde et me sacrifier, je le ferais sans hésitation, j’ai une très bonne santé physique, tous mes organes feraient des heureux !
Ce qui se passe c’est que l’observation, le contact avec la souffrance des autres légitimise l’état général de tristesse dans lequel je suis… C’est comme si j’avais de bonnes raisons d’être triste car triste pour moi-même, non ça il n’y a pas de légitimité, j’ai tout pour être heureuse (ou presque). Je me sens « imposteur » d’être ce que je suis et ne pas pouvoir profiter de la vie alors que j’ai toutes les cartes en mains. Souvent, je ne peux m’empêcher, malheureusement, de penser que seul un grave accident pourrait provoquer un choc suffisant pour que je commence enfin à apprécier la vie. (Et la raison est simple… découverte il y a peu… Car si j’ai un grave accident, on s’occupera de moi et je serais obligée de l’accepter :$ (l’animal sauvage estropié a moins de force pour lutter contre son prédateur LOOOOOOOOOOOOOOOOOOL)).

Citation :
Nous ne pouvons pas prendre soin de l'autre tant que nous n'avons
pas dépassé, intégré, digéré, nos propres souffrances.

Vrai vrai vrai … C’est l’expression « prendre soin » que je trouve tout à fait correcte car je suis capable d’aider momentanément quelqu’un, l’écouter, le faire rire, le surprendre mais jamais dans la durée, car cela me fatigue plutôt beaucoup, hum.

Hier, en sortant du dernier examen, j’étais pas fière de moi, je ne connaissais que superficiellement la matière car je l’avoue, je ne suis plus motivée. J’ai été dans un centre commercial pour trouver un pantalon de ski (je pars avec mon frère le 25) et je n’avais pas envie d’aller le chercher mais pour autant, je m’y suis forcée, je traînais des pieds, la tête triste. A la sortie du métro, deux gamins se bagarrent (8 et 11 ans je pense), j’ai même pas pris le temps de réfléchir, j’ai foncé sur le plus violent et je l’ai séparé, il a insulté l’autre et ça m’a fait comme un coup de poignard, comment ce gamin de 8 ans peut sortir des mots pareils ? Je disais au petit de se calmer, de ne pas dire des choses pareilles, il n’osait rien me répondre ni me faire. Puis comme si ce n’était pas assez, un autre petit copain dit à celui de 11 ans « Comment tu t’es fait ramassé par un petit », je lui ai dit « tais-toi ! ». Puis c’est celui de 11 ans qui voulait se re-bagarrer, enfin, un agent de métro est arrivé un sourire aux lèvres, lui ça l’avait fait marrer, pfffffff quel nul.
Ensuite je passe près des sans-abri, brrrrrrrrrrrrr ça se passait pas très bien dans ma tête, j’avais envie de me laisser tomber à terre.
J’arrivais pas concilier ce monde de détresse avec tout ces autres gens aux sourires, plein d’achats à la main, ils passaient devant ces sans-abri sans un regard de compassion. J’ai mis plus d’une demi-heure à me « resaisir », allez va, c’est la vie !

Enfin, je m’arrête là.

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 15:19

Coucou Very Happy

Citation :
Je ne cesse de tenter de prendre en compte ma propre souffrance mais cela ne donne rien.

Peut-être que "tenter" n'est pas suffisant, et que la façon de t'y prendre n'est pas celle qui fera tilt Wink


bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
domino
Invité



MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 16:33

En fait, tu semble être victime de ta propre oppression... il semble y avoir conflit entre ta maturité réelle et ta maturité physique (celle qui correspond à ton âge).


http://www.vittoz.org/fr/methode.htm

Essaye ce truc c'est simple et efficace....
Revenir en haut Aller en bas
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 18:10

Merci Domino pour ce lien. Very Happy
La méthode VITTOZ a fait ses preuves en effet. Elle a ses limites comme les autres, et surtout ses indications, notamment en fonction
de la pathologie.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 20:13

Citation :
Vittoz pour qui?

Pour tous ceux qui souhaitent VIVRE MIEUX, avec eux-mêmes et avec les autres, sans se laisser entamer par le stress.

Pour ceux qui désirent résoudre un problème spécifique.

Pour ceux qui veulent se libérer de comportements répétitifs.

Pour les enfants et les adolescents en quête d’identité et de confiance à l’école et en famille.

Pour les enseignants désirant mieux exercer leurs fonctions pédagogiques.

Pour les stressés de toutes les professions, cadres commerciaux, salariés, enseignants membres des professions médicales.

Pour les personnes âgées souhaitant trouver un meilleur équilibre de vie et entretenir leurs capacités.

La méthode Vittoz offre un ensemble d’exercices ayant toujours une portée thérapeutique quel que soit le niveau de la demande.

Autrement dit pour tout individu âgé de 10 à 125 ans!

Sorry je n'ai ni compris pourquoi tu me conseilles ce lien, ni compris ce que tu entends par conflit entre maturité physique et réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 20:57

I love you Pas grave, c'est sans importance, j'avais ce propos en partage, et ce lien au cas où? ... bon, je me suis mal exprimé! je reverrai ma copie plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Sam 20 Jan - 23:31

Bonsoir sunny

Citation :

Autrement dit pour tout individu âgé de 10 à 125 ans!

peut-être pas non...Pour les troubles qui relèvent de la psychiatrie
je ne suis pas sûr que ce soit approprié, ou suffisant,
malheureusement Very Happy
Il me semble d'ailleurs qu'elle concerne essentiellement les psychonévroses.
Dans cette perspective elle est utile à grand nombre, puisque nous
sommes tous plus ou moins névrosés Wink

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
marcéric



Nombre de messages : 187
Localisation : QUEBEC
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Mer 24 Jan - 6:22

La méthode VITTOZ

Citation :
Autrement dit pour tout individu âgé de 10 à 125 ans!

Lilas, pourquoi ce lien ne pourrait-il pas te servir? Tu es bien dans cette brochette d'age, non? Et je ne plaisante pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Wood man   Mer 24 Jan - 14:22

LOL tu m'a fait rire Marcéric Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wood man   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Wood man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natalie Wood
» Natalie Wood
» Norwegian Wood - Cover The Beatles
» Lt Colonel Wood G Joerg, le Tiger du 551st
» Prénom: Clinis pour Clinis Wood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets :: ANXIETE, PHOBIES...Tous les sujets-
Sauter vers: