Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Demande d'avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pothieu



Nombre de messages : 321
Age : 26
Localisation : Un coin chaud des Yvelines
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Lun 22 Jan - 22:19

Freud nous met constamment en garde contre l'idée de toute puissance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Lun 22 Jan - 22:59

D'autant plus que renoncer à ce désir de toute-puissance est
une étape impérative pour s'ouvrir à l'altérité de l'autre, à la
reconnaissance de son existence : de ses besoins et de ses droits.

Renoncer à la toute-puissance, pour cultiver l'humilité Wink

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Lun 22 Jan - 23:56

Une personne très intéressante qui a souffert de l'anorexie et s'en est sortie : Virginie Megglé

http://www.psychanalyse-en-mouvement.net/articles.php?lng=fr&pg=377

Ne pas juger : ne pas juger Lilas, ni sa mère, ni sa soeur ZEN boulet

Souffrir d'une trouble émotionnel est atroce, voir un proche en souffrir est difficile aussi. Comprendre l'autre demande beaucoup d'humilité, mais s'accuser mutuellement ne sert à rien qu'à raviver la souffrance de tous. Devant la loterie génétique, qui n'explique que partiellement ce genre de choses, nous sommes bien inégaux, et bien démunis, Lilas...

http://www.unafam.org/

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 0:41

En fait, si je parais si peu tolérante (davantage en mots qu'en actes), c'est parce que chaque jour que j'entrevois, je dois lutter, faire des efforts, me déconnecter de moi-même pour penser plus rationnellement et me donner des injonctions "Tu vas le faire et tu ne discutes pas!" "Non, je t'interdis de fracasser ce que tu as en main sur le mur" "M'enfin mais tu te rends compte de ce que tu espères, abandonne ça Lilas, tu es bien trop naïve!" "Personne ne pourra jamais te venir en aide car personne n'est en toi, ne peut pas savoir ce qu'il y a dans ta tête (et le coeur si vous préférez), c'est à toi de prendre ta vie en mains, n'attends rien de l'autre mais ne lui manque jamais de respect!" Bref beaucoup d'injonctions qui me mobilisent beaucoup d'énergie donc lorsqu'un autre se laisse aller toujours après des mois et années, je ne le tolère pas bien car voilà, dans la vie on a pas le droit de faire pâtir les autres de son mal si ce n'est pas dans l'espoir d'aller mieux. Pour moi, la faculté de pouvoir accuser les coups, y résister n'est pas quelque chose que l'on acquiert par nos gènes, cela se construit, j'en ai bavé pour résister sans jamais sombrer comme l'ont fait ma mère et ma soeur. J'ai du utilisé de la violence contre moi-même pour rester en "éveil", comme si j'étais à l'extérieur de mon corps, et que je le tirais, le poussais, le secouais, le frappais pour le faire bouger et rester droit. J'ai en mémoire un moment où mes émotions ont totalement basculé dans le contrôle (vers 12 ans), je m'occupais des chats, et je sentais ma gorge serrée et je disais toute seule "Arrête un peu tes simagrées, ferme-là tu veux, tu fais ce que tu dois faire et tu te tais!" Et je n'ai plus rien dit, j'étais des plus stoïques, je faisais les mouvements machinalement pour nettoyer les bacs des chats, j'étais dévenue hébétée.
Dès qu'il y avait une baisse de moral, comme il n'y avait personne derrière moi qui pouvait me consoler, je me giflais et disais à Lilas "Resaisis-toi, tu n'as pas le choix!" Cette violence que j'avais envers moi m'a maintenue en vie. (Un mal pour un bien... phrase que je risque de répéter plus d'une fois).
Aujourd'hui, je deviens de moins en moins dure avec moi, je pleure beaucoup maintenant, mais je dois encore contrôler car j'ai trop peur que ça bascule vers le trop émotionnel, peur que la vague soit tellement intense que je perde les pédales. Petit à petit, j'apprivoise la petite fille à qui je demande bien souvent pardon pour tout le mal que je lui ai fait, je lui explique que j'étais obligée pour sa survie. Je lui dis qu'elle a le droit de m'écraser, de se venger sur moi. C'est très étrange ce que je raconte là, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 0:47

Ami ce n'est pas étrange Lilas...c'est même très bon pour toi que tu l'exprimes.

Citation :
j'apprivoise la petite fille à qui je demande bien souvent pardon pour tout le mal que je lui ai fait,
Ce n'est pas toi qui a fait du mal à la petite fille.
Ces injonctions ne t'appartiennent pas, elles sont là pour contrôler une petite fille qui au fond a besoin de beaucoup d'amour. Peut-être pensais-tu devoir être parfaite, forte pour mériter (quel vilain mot) d'être aimée.

heureux bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 0:54

Ma demande d'avis du tout départ concernait le type de réaction que je devrais avoir au téléphone avec ma soeur.... Je ne demandais pas s'il était bon ou non que je lui téléphone, c'était quelque chose qu'il m'était obligé de faire, c'est ainsi.
Aujourd'hui, je me rends compte que ma soeur et ma mère ne pourront désormais pas s'entendre car ma mère reste sur ses positions en disant "C'est elle qui m'a fait du mal, elle m'a abandonné à ses 16 ans, et pour aller vivre chez son père qui plus est!" Je lui ai dit que le rôle de la mère était de pardonner tout à son enfant... Mais elle n'est pas de cet avis. Et ma soeur quant à elle se borne à lui dire que mère lui a fait souffrir et que si elle n'était pas partie de la maison, elle serait morte. Elles restent toutes deux auto-centrées, donc moi je me contente de rassurer plus ou moins l'une et l'autre, elles communiqueront par l'écrit, l'écrit permet de mieux s'exprimer pour s'entendre. Je ne mets plus autant d'énergie que dans le passé pour les aider à se comprendre, je peux peu c'est vrai. Je dois faire beaucoup de choses à côté, j'essaie de me dire que ce n'est que momentané, que lorsque mon frère reviendra dans 6 mois, je pourrai moi aussi quitter cet environnement et vivre vraiment? Ma soeur m'a dit "si j'ai un conseil à te donner, quand tu obtiendras ton diplôme, casse-toi de la maison".
Voilà c'est tout Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 1:07

Je suis responsable du comportement que j'ai entretenu même si l'on a été plus que pathogène envers moi, on m'a torturé psychologiquement, c'est ainsi que je l'exprime, je n'ai jamais présenté aucun symptôme évident mais rien n'est très stabilisé dans ma construction, j'ai besoin de me faire injonction et avoir des envies, je ne connais que peu. Au début, j'ai cherché à être aimée puis lorsque j'ai réalisé que maman (symbole d'affection) était morte, j'ai continué à bien me comporter car je savais que personne ne serait là pour me venir en aide, que j'étais seule et que je n'avais rien fait de mal pour me laisser dépérir. En septembre dernier, alors que je récoltais des graines d'une plante (chélidoine mais on s'en fiche de ce détail lol, des fois j'aime bien le détail), ben j'ai sorti cette phrase comme si elle ne venait pas de moi et qu'on me l'a disait "Tu sais, même si tu avais été parfaite, maman ne t'aurait pas aimé non plus!" puis les larmes se sont mises à couler en silence. Là je prenais soin de la petite fille Smile. Et je lui répète souvent cette phrase, je lui explique que maman souffrait de trop et que même si elle ne lui a pas dit au revoir, elle serait fière de te voir aujourd'hui, je lui dis qu'elle a le droit d'être triste et que maman lui manque. C'est assez nouveau ce comportement de ma part, longtemps j'ai refusé car je suis si grande déjà, à 21 ans avoir besoin d'une maman?
Donc, après avoir réalisée que je ne gagnerais plus l'amour de cette maman, j'ai continué à bien me comporter car c'était un défi que je me lançais, et puis j'ai toujours garder l'espoir qu'un jour ça irait mieux, que je serais aimée plus tard. Et puis aussi, j'ai toujours nourris la présence de maman dans ma tête.
Qu'est-ce que j'en dis des choses geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 1:11

amour
Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 1:24

'ci mi bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 9:54

Sois douce, patiente avec toi, Lilas. Petits pas par petits pas une
nouvelle compréhension se fera. Tu en as pris le chemin.

Citation :
Au début, j'ai cherché à être aimée puis lorsque j'ai réalisé que maman (symbole d'affection) était morte
...
Lilas Ami la mort d'un être est définitive. Comme tu dis c'est le symbole qui n'est plus, c'est la relation d'avant la maladie qui a disparu
et c'est douloureux. Cette distance affective qui t'a été imposée est
plus qu'absence : elle est à tes yeux rejet, abandon, exclusion.
Cette absence de ta maman de part son état, tu aurais peut-être
préféré que ce soit à cause d'une mort réelle...
Tu as des souvenirs heureux, passés avec elle qui se superposent à
ce que tu vis depuis. Le quotidien est parasité par ce qu'il serait si ta maman n'avait pas "déserté". Il y a douleur et nostalgie Lilas. C'est
normal que tout cela soit chargé de regrets, parfois d'amertume, de
colère ou encore de haine.
Tu es en manque de ta maman, et peut-être que chercher à oublier
serait perdre à jamais ce que tu as vécu avec elle, comme si ça avait
été une illusion.
La sensation de manque continue de faire vivre ce qui n'est plus.
I love you

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 10:30

Marie-Do a écrit:
Tu es en manque de ta maman, et peut-être que chercher à oublier
serait perdre à jamais ce que tu as vécu avec elle, comme si ça avait
été une illusion.
La sensation de manque continue de faire vivre ce qui n'est plus.


Oups que c'est juste cela Marie-Do...

Plein de tendresse pour nous


Ami Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 17:47

Ce qui transparait à travers tes posts Lilas, c'est que tu souffres.

Je crois qu'il serait bon pour toi que tu arrêtes de jouer à Rambo, et que tu laisses les autres s'occuper de leurs problèmes, pour te concentrer sur ta propre vie - en commençant peut-être par te trouver un psy qui te convient, et t'aide à lâcher tous ces fardeaux qui te plombent... Like a Star @ heaven

Je me souviens le jour où j'ai décidé de faire ce pas, j'avais écrit à ma mère "je vais faire une pause, je n'en peux plus de m'inquiéter pour toi, j'ai besoin de temps pour moi". Elle m'a répondu qu'elle ne m'avait jamais demandé ça. C'était vrai, mais les circonstances avaient fait que... Il y a eu des remous, mais aujourd'hui ça va tellement mieux ! C'est que vois-tu, nos réactions ou absences de réactions influent sur le comportement des autres. Tant que nous choisissons de jouer le rôle du sauveteur, nous accentuons le côté victime/bourreau de l'autre. Si nous sortons du cercle... une multitude de chemins s'offre à nous ! Like a Star @ heaven

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mar 23 Jan - 22:11

Dame nait a écrit:
une multitude de chemins s'offre à nous !
Comme c'est bien dit!


S'offrir une pause, descendre du manège, laisser le tourbillon émotionnel se calmer, s'accorder un nouveau regard, un nouveau départ...
Revenir en haut Aller en bas
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Mer 24 Jan - 2:11

Je vous remercie de vos réponses .... heureux

Citation :
Cette absence de ta maman de part son état, tu aurais peut-être
préféré que ce soit à cause d'une mort réelle...

Oh oui Marie-Do même si cela est très égoïste de ma part, la mort physique me semble bien moins douloureuse qu'une mort à petit feu avec maltraitance sans aucun "au revoir, pardonne-moi, je souhaite le mieux pour toi mon enfant". Je fantasme à croire qu'elle serait fière de moi aujourd'hui. Cette distance affective a été pour moi un abandon, ça l'est toujours, pas un rejet ni une exclusion.
C'est un abandon que je peux comprendre si l'on est dans une telle souffrance qu'on ne peut plus aimer quiconque. Là où je ne peux comprendre, c'est de n'avoir pas tout fait pour sauver les enfants, les confier même aussi atroce cela puisse-t-il être pour une mère, elle m'aurait rendu un grand service si elle avait fait cela. Elle est restée égoïste et a préféré faire sombrer ses enfants avec elle.

Citation :
Tu es en manque de ta maman, et peut-être que chercher à oublier serait perdre à jamais ce que tu as vécu avec elle, comme si ça avait été une illusion.

Tout à fait, c'est bien cela Ami .

Citation :
La sensation de manque continue de faire vivre ce qui n'est plus.
Mais elle empêche d'aller de l'avant, de tourner la page, de se raccrocher à ce qui est réel dans le monde.
Je retrouve cette maman un peu dans tout ce qui m'entoure mais seulement sous forme d'ersatz et c'est déjà mieux que rien du tout.

Citation :
en commençant peut-être par te trouver un psy qui te convient, et t'aide à lâcher tous ces fardeaux qui te plombent...
Oui, j'essaie de trouver un bon psy mais je crois que je suis en grande partie responsable aussi des échecs ... Je crois que je ne suis pas assez mâture pour vouloir changer, je crois que je ne veux pas quitter maman dans ma tête car elle est la seule qui parvient à me rassurer.

Ami Dame naît, ma soeur aussi m'a dit cela "Je ne t'ai jamais rien demandé!" Il n'y a pas que les paroles qui ont le pouvoir de demander! Ma soeur m'a fait mal par une de ses phrases d'il y a un an "Je savais que tu allais mal" et en moi je me disais "Ah oui tu le savais??????????? Et c'est pour cela que tu ne m'as jamais préservée de ta propre souffrance, ah ben chapeau moi qui croyais que tu pensais que j'étais un roc inébranlable, là j'aurais compris ton attitude... mais si tu savais que j'allais pas bien, alors non, je ne comprends pas du tout!" Je ne lui ai pas dit cela, je crois que c'est méchant.

Je vais sortir de ce rôle avec ma mère et ma soeur... Je crois qu'elles ne parviendront jamais à se comprendre l'une et l'autre. Chacune entretiendra sa souffrance en croyant que l'autre fait tout pour lui rendre la vie difficile. Je leur avais proposée il y a un an d'être réunies à deux avec une psy (et moi si elles le voulaient), mais ma soeur a refusé, tant pis.

Plein de tendresse à vous, prenez bien soin de votre enfant en vous et de vos enfants descendants amour

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Demande d'avis   Sam 27 Jan - 16:13

J'ai divisé le sujet pour ne pas empiéter sur le post de Lilas,
Dame Naît à raison I love you
Vous trouverez la suite sur "révolte" toujours en section psy générale.

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demande d'avis   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Demande d'avis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» demande d'avis .... Scenic II ou C4 Picasso ou autre !????
» coque graco, je demande l'avis de celles qui en ont une...
» Geneanet vous demande votre avis !
» demande d'avis éclairé sur l'achat d'un Chrysler voyager 2,5 td 1995
» Demande d'avis.....genie informatique / génie civil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets-
Sauter vers: