Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment en prendre soin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Comment en prendre soin?   Mar 13 Mar - 22:33

Comment prendre soin de l'enfant en soi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mar 13 Mar - 23:07

En l'écoutant, peut-être... Like a Star @ heaven queen amour

heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mar 13 Mar - 23:40

Sleep Je propose une berceuse.... Ami
heureux Où comme le "petit prince" en l'apprivoisant sunny
Revenir en haut Aller en bas
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 0:01

Perso Lilas
Quand j'ai fait la RC, mon aidant me conseillait de lui parler à cet enfant qui est en nous, de lui dire que tu le comprends mais aussi de le déculpabiliser, de le rassurer, de lui dire qu'il n'en peut rien, que tu l'aimes, c'est difficile d'essayer de t'expliquer cela, mais je me souviens que souvent le soir dans mon lit, je me caressais doucement le ventre, là où j'imaginais la petite Fléa terrée et paniquée, et revoyant les blessures de mon passé, je lui expliquais ma vision des choses avec mes yeux de maintenant, ceux que la petite fille ne pouvait pas avoir, ça dédramatise et je suis arrivée à calmer cette Fléa là...
Essaie Lilas, fais le mm si ça paraît idiot...
Ca marche
Bisoudoux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 0:11

heureux

En imaginant par exemple, voir la petite fille ou le petit garçon qui est en nous venir à notre rencontre dans une prairie ensoleillée...
le/la prendre par la main et lui permettre de dire tout ce qu'il/elle a envie
de nous dire : ses joies, ses peines, ses peurs, ses espoirs. L'écouter de tout notre coeur, lui assurer que nous sommes là pour la/le protéger amour Porter, bercer, cajoler cet enfant.
Il suffit d'essayer Wink ...Prendre une photo de soi, enfant, si la visualisation est difficile I love you

Ami bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 10:51

En ayant un enfant, cela doit être plus évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 11:11

Lilas Ami je sais que tu es sensible aux enfants même si tu n'es pas encore "maman"
...alors regardes-toi sur une photo lorsque tu étais petite, va vers elle avec ton coeur, comme je suis sûre que tu irais vers une autre petite fille I love you

bisous heureux

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 15:39

Je pense que je ne serais pas une bonne maman, je serai toujours là pour tout ce qui est matériel, les aider mais niveau affection, je pense que je ne parviendrai pas à en prendre soin car je ne sais pas comment on fait et que je ne sais pas m'occuper de moi non plus à ce niveau. J'ai des demi-frère et soeurs, je pense souvent à eux, je ne les ai plus vus depuis 2 ans mais lorsqu'ils étaient petits, je jouais beaucoup avec eux mais j'étais incapable de leur faire un câlin, je les prenais dans les bras mais c'était pour jouer, jamais pour dire "je t'aime" car je suis gênée de ça. Et lorsque c'est eux qui me sautaient au cou, là aussi je faisais mine de pas comprendre. Et je me souviens très bien que même lorsque l'aînée avait 2-3 ans (il y a 9 ans), je songeais déjà à comment moi je serais mère, je savais déjà que mon côté pudique pour l'affectif serait un handicap à la bonne éducation d'un enfant. J'avais honte d'ailleurs que les petits soient avec moi car je devais donner un mauvais exemple même s'ils adoraient que je joue avec eux.
J'ai ressenti la même chose pour mes deux petits voisins, l'aîné qui a 16 ans maintenant m'appelait "maman" (sans déconner) jusqu'à ses 13 ans et elle montrait beaucoup d'affectif mais moi je ne suis jamais parvenue à lui rendre. L'affectif me tend nerveusement, me crispe et pourtant je trouve ça beau de pouvoir l'exprimer.
Je déteste ce côté de moi-même, si coincé affectivement. Et même si l'on me donne énormément, je n'arrive pas à m'en "nourrir", ça me fait tout le temps peur alors j'essaie de fuir.

Je me sens même mal à l'aise lorsque tantôt, la secrétaire me fait la bise même si je l'apprécie beaucoup, je manque d'avoir été habituée à ça. Je ne sais pas comment m'en guérir, j'ai toujours espéré que le temps, les rencontres et l'observation pourraient m'y aider.

Je ne sais donc pas m'occuper de la petite fille en moi, il y a un an je lui ai dit "je vais tout faire pour t'aider" Je me parlais à moi-même en disant que cette enfant était la plus belle chose en moi, que je ne vis que pour elle pour qu'un jour elle puisse avoir sa place, qu'elle puisse s'ouvrir au monde sans avoir peur. Je lui ai dit qu'elle avait le droit de me faire du mal pour l'avoir réduite au silence, je lui pardonnerai tout. Je passe mon temps à attendre qu'elle s'exprime enfin, j'essaie de lui faire toute la place, mais rien ne sort, elle ne parle pas. Je la rassure pourtant, je lui ai dit que même si elle avait été parfaite, maman ne l'aurait pas plus aimée, je lui explique que ça serait arrivé à n'importe quel enfant. Je lui dis de gentilles choses, je la complimente, j'ai des mots tendres parfois.

Hier, alors que toute la journée, je sentais des larmes qui voulaient trouver chemin, larmes qui commençaient à devenir de la violence, je me suis posée et comme si je disais à moi-même "Qu'est-ce qui ne va pas?", j'ai répondu "Je ne parviens pas à l'aider" et des larmes ont coulées sans bruits.
Elle souffre de trop, je ne peux pas l'aider, j'essaie de lui changer les idées, de lui faire profiter du soleil, des animaux, tout ce qu'elle aime mais elle reste silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 16:30

Ami

Et si tu lui disais à cette petite Lilas que ce n'est pas de sa faute tout simplement...

Tu sais Lilas je ne suis pas d'accord avec toi, on est capable de bcp d'affection même si on n'en a jamais reçu...

Je me souviens que dans ma jeunesse, je me disais souvent "Je ne sais pas comment élever un enfant, mais je sais déjà ce qu'il ne faut pas faire"...

Il ne faut pas "remplir son capital affectif" pour pouvoir en donner, j'ai été nommée "l'handicapée" par mes parents toute mon adolescence, à force je le croyais, jamais une bise, jamais un "bon annif", jamais un "laisse moi signer ton bulletin", JAMAIS...
Pourtant je pense que mes ados sont "comblés" d'amour mm si ça fait prétentieux et qu'on se bouffe souvent le nez... En tout cas ils sont biens dans leur peau et s'épanouissent librement...

Tu sais Lilas, je me demande parfois si tu n'hypermentalises pas trop, arrêter de se poser toutes ces questions et laisser parler son coeur et son instinct, tu pourrais le faire??

Je voudrais pouvoir d'un geste ou un souffle magique enlever tes souffrances et sècher tes larmes...

Un pas à la fois, même un petit pas....

heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
domino
Invité



MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 22:38

Cette petite fille en toi... elle s'est cachée, elle boude, une grande désillusion l'a laissée là, prostrée.
Sauras-tu trouver le passage pour la rejoindre ? le jeu qui la ranime...
Puisse cette quête t'apporter tous les présents et l'embellie qui éclairera ta vie. En fait, c'est plus simple à dire qu'à faire. Pour commencer, il faut lâcher prise, (lâcher prise, lâcher aussi l'emprise que l'on a sur soi), se libérer des connus, des entraves, de l'intellect, faire une pause en toute simplicité, poser un peu quand l'on peut tous les fardeaux...
Alors simplement vêtue d'un coeur léger tu peux aller à la rencontre à sa rencontre et ... la porte s'ouvrira.
Ami amour heureux sunny
Revenir en haut Aller en bas
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 22:40

Merci Fléa pour ton gentil souhait.

Je mentalise de trop ça c'est vrai.
Je suis capable d'affection libre sans retenue envers les animaux, j'ai grandi parmi eux, des tas d'animaux, beaucoup de chiots aussi, c'était ce qui me rendait le plus heureuse et qui, j'en suis persuadée, m'a permis de survivre. Je sais que j'ai de l'amour en moi, j'en ressens pour d'autres, je leur souris beaucoup c'est tout ce que je peux donner sans qu'on me le demande. Quand j'étais petite ma mère me sollicitait énormément mais toujours à sens unique, elle a été comme une sangsue, j'obéissais mais elle finissait par me dégoûter, je la laissais profiter de moi, je n'ai pas pu avoir des gestes libres, je devais la centrer et je lui donnais l'affection qu'elle recherchait par obligation morale. Elle faisait un tel chantage et jouait tellement sur sa maladie que je me sentais plus qu'impuissante, ce qu'elle prenait de moi l'a laissait insatiable. J'ai vite cessé d'être une petite fille, j'étais un petit robot qui pouvait se dérobotiser auprès des animaux, quelle bouffée d'air que c'était! J'ai appris à contrôler tout ce que je faisais, disais, je savais au combien toutes mes faiblesses pouvaient être prises comme armes.

J'ai reçu de l'affection mes 7 premières années, je sais que j'ai été aimée. Après j'ai été vidée de mon affection, je n'avais plus rien à donner, ma mère continuait de me solliciter, elle me pleurait dessus en disant qu'elle voulait mourir, plus jamais par la suite elle ne m'a rassurée. Elle aurait du se donner la mort. Les 5 enfants portent des blessures que l'on n'expriment même pas entre nous, on le sent chez les autres c'est tout, moi ça m'enrage de constater tout ça.

Et je continue à veiller sur ma génitrice, c'est dingue non? Chaque fois qu'elle fait quelque chose de bien, je dois la féliciter, c'est comme un enfant aujourd'hui.

Fléa, c'est une réussite pour l'éducation de tes enfants, c'est une belle revanche sur la vie, celle que j'aimerais atteindre en vieillissant Smile

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 22:57

Oui Domino, merci.
Le chemin n'est pas court, ni tracé. Faut que je me rappelle que j'ai déjà avancé, je suis souvent impatiente!

Aujourd'hui j'ai reçu un sms de ma belle-mère (la femme de mon père), je l'avais remercié pour les photos de ses enfants qu'elle a donné à ma soeur. Ca faisait 2 ans aussi que pas de nouvelles d'elle, j'ai toujours eu de l'estime pour elle, surtout parce qu'elle est une très bonne mère avec les 3 petits.
Elle m'a écrit ceci : "Ton sms nous a super touchés. Nous sommes heureux que tu affiches les photos des petits. Sache que nous tenons très fort à toi et que tu es toujours la bien venue. Il faut absolument que je trouve le temps d'écrire une lettre à X (ma soeur) et à toi pour expliquer un peu tout ce qu'il s'est passé avec papa car je crois qu'il n'aura jamais la force de vous dire ce qu'il ressent. Je dois vraiment lui tirer les vers du nez. Gros bisous"
Ca m'a fait bizarre de recevoir un sms de sa part. Je me dis que même si je n'attends rien de mon père, je ne perds rien à écouter ce qu'il a à dire via sa femme. Cela pourrait peut-être aussi aider cette petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 14 Mar - 22:59

Ami Ami Ami

heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
madilou



Nombre de messages : 112
Age : 67
Localisation : France - Lorraine
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Jeu 15 Mar - 0:56

Je n'ai pas grand chose à ajouter ... écouter avec son coeur entr'ouvre tellement de portes

amour heureux amour heureux amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame nait



Nombre de messages : 439
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Ven 16 Mar - 0:47

C'est que, Lilas, l'enfant en toi ne parle peut-être pas avec des mots...

Quand tu t'autorises (enfin ?) à pleurer, tu prends soin de l'enfant en toi.

Quand tu admets ta peur/ton découragement/ta faiblesse, tu parles à l'enfant en toi. Mais aussi quand tu ris, et que tu fais des choses qui paraissent insensées et pourtant sont authentiques. Pour moi l'enfant, c'est ce qui est vrai en nous. Ce que rien n'a pu étouffer ou faire oublier.

Je crois que si l'on arrive a admettre nos sentiments, on a moins de mal à les exprimer... et quant à la maternité, tu as bien le temps de voir venir ! amour

J'aime bien l'exercice de Fléa. Pour prendre contact avec l'enfant en moi, perso, je mets une main sur le haut de la poitrine, ou je me couche en position du fétus sous ma couverture préférée Wink

Ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Ven 16 Mar - 3:19

En guise d'exercice pratique, c'est mon visage que je touche (devant le miroir) et ma main. Sinon, je prends aussi un nounours et me mets en position foetus. Mon frère m'a longtemps dit "arrête de faire le bébé"car je parlais avec des airs de bébé jusqu'à 15 ans lol. Ca a disparu ça lol, dommage c'était sécurisant.

Vais dodo, Bonne nuit :-) I love you bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Ven 16 Mar - 10:59

Coucou Lilas Very Happy

Citation :
je parlais avec des airs de bébé jusqu'à 15 ans lol. Ca a disparu ça lol, dommage c'était sécurisant.
C'était sécurisant ou bien étais-ce un besoin de rester enfant, d'exprimer ta fragilité, pour obtenir une sécurité qui te manquait ? Ami

bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Dim 18 Mar - 0:41

Les deux je présume.
On ne me donnait pas plus de sécurité pour autant mais cela me rassurait moi-même oui. Mes frères et soeur n'ont pas reçu plus d'affection, ils étaient un peu plus âgés, ils ont pu en bénéficier un peu plus longtemps mais entre nous, on se donnait pas d'affection non, on veillait les uns sur les autres à distance. Bien que je me souvienne que plus petite, je m'endormais très souvent devant la télé, que mon frère me réveillait et que je ronchonnais et disais que j'avais pas la force de monter jusqu'en haut alors il me portait et me mettait au lit. Mais il s'amusait à me colorier sur la figure alors le lendemain matin il rigolait et je comprenais pas pourquoi, des fois, je ne me rendais compte du marqueur sur la figure que le soir même LOL, petit comique.

Hier, la secrétaire des logements me demande à quelle heure je rentre à la maison, je lui dis et elle répond "tu viendras me dire au revoir n'est-ce pas?" J'ai été étonnée mais ça m'a fait sourire. Je suis aller lui dire au revoir et juste quand je partais elle a mis sa main sur mon épaule et a fait une "doudouce"? (sais pas comme dire). Ben j'ai rien dit mais cela m'a beaucoup perturbée, je me suis mise à courir, et à taper sur ma tête en disant "tais-toi, arrête!" J'étais en sueur. Enfin bon, je dois m'habituer, cela n'a rien d'évident pour moi. Ca me fait du mal mais du bien en même temps, je sais que c'est un mal pour un bien. Le mal vient du fait que ça me rappelle les jeunes années et donc tout le manques les années suivantes, la perte de la maman, l'abandon effectif, et du bien parce que cela manifeste que l'on a de l'attachement à mon égard, que je suis aimable.

J'vais déjà aller dormir, je suis crevée lol.

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mar 20 Mar - 23:29

Petite chose à ajouter ... Cela fait de nombreuses fois que je constate un type de comportement chez moi mais je refuse de l'analyser à vrai dire.... J'ai remarqué que lorsque je prends soin de cet enfant en le sécurisant dans des relations sociales, après lorsque je me retrouve toute seule, je fais une petite crise, crise que je provoque sciemment! Je fais exprès d'empêcher de respirer normalement --> mal à la tête par manque d'apport d'oxygène. Lorsque j'arrive à un endroit isolé de tout regard, je fais exprès à nouveau de me faire tomber, d'une chute lourde pour frapper sur le sol dans l'unique but de ne pas penser à autre chose qu'une douleur physique, ensuite à terre, je frappe avec le poing sur mon torse, au niveau du coeur tout en continuant à respirer mal. Et comme si j'assistais impuissante à ce que je faisais, des larmes s'écoulent et je dis des mots comme "Je suis désolée" "Je t'en prie petit coeur bats, je ne veux pas te laisser tomber". Je le dis en anglais car ce n'est pas ma langue maternelle.

C'est vraiment dans un sentiment d'impasse que je me trouve. Chaque fois que j'essaie de laisser parler cet enfant, que je demande de façon honnête de l'attention, je m'en veux car j'en suis perturbée. Et si je ne le fais pas, ça meurt à l'intérieur.
Il y a trop de violence que j'inflige à moi-même, je ne sais pas bien comment être soie avec moi (clin d'oeil à Fléa).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino
Invité



MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 21 Mar - 1:21

I love you Drôle de duel et bien éprouvant ! I love you
Comment briser l'irrationnelle logique de l'autodestruction ?
Comment réveiller le spectateur impuissant ? vas-t'-il traverser l'écran du jeu, de cette lutte sans merci, et tendre enfin la main au belligérant sans pitié ? ..........
Revenir en haut Aller en bas
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Mer 21 Mar - 22:50

yes, how?

J'aime bien ta façon d'aller dans l'autre sens ... Ce n'est pas vers la petite fille que je dois aller, c'est vers ce masque dur, intransigeant, belligérant. En fait, ça se résume très simplement ... Il n' y a pas de petite fille, il y a MOI et c'est tout, faut que j'arrête de parler de moi à l'impersonnel, à dire "je vis pour la petite fille, je veux l'aider etc" et plutôt dire "je vis pour moi, m'en sortir, je veux me venir en aide". Ca sonne tout de suite moins bien à mes oreilles ça c'est sûr, je n'agis que lorsque ce n'est pas pour moi Very Happy Very Happy Very Happy Sans être une mère théresa pour autant non. Hier j'ai fait une Bonne action, j'ai été voir ma soeur qui était en pleur et j'ai d'abord commencé par lui poser de bêtes questions "Qu'est-ce qui va pas?" "C'est le passé qui revient et m'empêche d'être heureuse" et je commençais à faire la cérébrale en disant "oui mais le passé est, par définition, passé, tu es d'accord?" Et je voyais bien que je parlais dans le vide alors j'ai abrégé cette discussion en disant "C à toi de te poser les bonnes questions, je ne sais rien te dire de plus". Après on est sorti faire les magasins et j'ai oublié son côté pleurnicharde et je me suis comportée comme si tout allait bien, en faisant mes plaisanteries habituelles et ma gamine et alors en retournant, elle a dit que maintenant elle allait mieux, que ça lui a fait du bien. Et j'ai un peu refait ma cérébrale en lui disant "Tu vois, ce sont de ces petits moment là où tu ne fais pas forcément quelque chose de grand mais qui te donnent un petit sourire, ces moments sont plus rares que les moments de tristesse mais il existe, tu en auras encore d'autres, à côté de cela tu devras toujours faire des choses dont tu n'as pas envie, mais tu auras toujours ces moments heureux, c'est pour eux que l'on aime vivre".

Je garde toujours peu d'espoir pour ma soeur, elle ne parvient pas à s'extraire un peu d'elle-même, elle est égocentrique, hypocondriaque et non-honnête envers elle-même et donc aussi envers les autres. Je ne suis plus déçue de la voir si mal, j'espère pour elle qu'elle ira mieux mais j'en ai fini de me saigner, me mettre en colère.

Lol pourquoi je raconte tout cela, je suis une pipelette de l'écrit Very Happy

Pour reparler de ce côté enfant (une partie de MOI), j'ai bien peur de faire à nouveau un transfert affectif sur une personne qui a l'âge d'être ma mère, j'en ai assez de ce genre de transfert affectif car au final cela me fait toujours souffrir. La psychiatre m'a d'ailleurs mise en garde "Elle ne peut pas être votre mère! J'ai conscience que ce que je dis là peut être dur mais elle ne pourra pas être votre mère" Ce à quoi j'ai répondu "Mais ça je le sais bien !!!" j'ai ajouté néanmoins "Oui ben quoi, on peut avoir des parents adoptifs non????" Puis j'ai dit "Si votre intention est de me réconcilier avec ma génitrice, vous empruntez un chemin sans issue, je vous préviens".
Il y a un ou deux ans, j'étais persuadée que seuls les enfant avaient besoin de leur parents ... J'avais dès lors honte du manque qui persistait en moi. Puis j'ai vu une émission où des jeunes de 19 ans avaient perdu leurs parents dans un accident de voiture et ils montraient leur chagrin de ne plus avoir de parents et moi j'ai été étonnée car ils les avaient perdu depuis plus d'un an et ils disaient en avoir encore besoin, ça a alors légitimer ma propre peine. Puis j'ai entendu des adultes parler de leur parents en terme de "maman" et "papa" et cela aussi m'étonnait, en écoutant ce qu'ils disaient, je me disais "mais on a besoin de ses parents toute sa vie non?" Puis petit à petit, je comprenais qu'on en avait plus besoin comme lorsqu'on était tout petit, que la relation évoluait mais qu'il y avait toujours un lien affectif.

Lol vais arrêter de causer pour aujourd'hui ouaoua

Bonne soirée bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fléa



Nombre de messages : 324
Age : 51
Localisation : Au milieu de la Belgique
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Jeu 22 Mar - 8:34

Un jour douce Lilas ma psy m'a dit qu'il fallait travailler ma relation mère-fille car bcp de problèmes venaient de là (on dit souvent que les boulimiques vomitifs ont un rejet dans la relation avec leur mère), j'ai regardé ma psy en larmes et lui ai dit "Si vous me demandez cela je retourne le bureau et vous ne me voyez plus jamais"...
Quelques mois après le travail s'est fait tout naturellement, pitête parce que j'avais ouvert d'autres portes avant, j'avais nettoyé d'autres placards, en tout cas, ça m'a fait un bien fou, tout en n'ayant pas "hérité" d'une mère pour autant bien sûr!...

bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flea.skynetblogs.be
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Jeu 22 Mar - 10:34

Il y a une chose que je ne parviens pas à comprendre, mais pourquoi sa génitrice a une telle importance dans la conception sociale??? Pourquoi l'être qui vous a fait sortir de votre ventre et s'est occupé de vous pendant quelques années est-il si important? Sérieux je ne comprends pas. Je n'ai pas de haine envers ma génitrice, pas de rancoeur, de révolte parce que c'est elle, j'ai du dégoût et de la révolte pour ses actes et non-actes, de la même manière que j'ai du dégoût et de la révolte pour une personne étrangère qui aurait les mêmes agissements. Vraiment je ne comprends pas l'importance de cette filiation, pour moi la filiation est de coeur, pas de gènes et de sang.
Je n'ai rien à attendre de ma mère, elle ne demandera jamais pardon pour ses actes et non-actes, elle restera incapable de se souvenir et de prendre sa place de responsable et je ne le lui demande pas. Je m'y suis faite, cela ne m'affecte pas car je sais que je ne suis pas coupable, et que si j'avais été un autre enfant, plus parfait, j'aurais subi le même traitement.
Je sais que dans la vie, il y a bien plus de misère que de bonheur, je sais que la plupart des gens se taisent sur leur souffrance, c'est une erreur.

Voilà, bien que ce soit plus évident d'avoir une mère biologique car elle connait votre histoire, moi je trouve qu'une mère adoptive peut faire tout autant l'affaire même si c'est sous forme édulcorée si j'ose dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Jeu 22 Mar - 10:47

Bonjour Lilas Very Happy

Les "pourquoi" ne servent pas à grand chose dans la mesure où
il n'existe pas de réponse qui soit satisfaisante à 100%.
C'est le chat qui se mord la queue.
Les "comment" sont à mes yeux plus constuctifs parce qu'ils
induisent un mouvement, la possibilité de mettre en place des actions
concrètes pour aller mieux, vivre avec ce qui est puisque de toutes façons il y a des circonstances impossible à modifier Ami
Autrement dit : "comment fais-je sortir de ce labyrinthe de souffrances ?
"comment et où vais-je puiser la force d'aller de l'avant ?" etc...

Je me souviens de ma grand-mère qui disait : "lorsque tu es assise sur une chaise qui te brule les fesses : tu as le choix de te lever et d'en changer, à moins que tu préfères avoir mal..." Like a Star @ heaven

bisous

Pour toi heureux
http://sylviedu06.unblog.fr/2007/01/06/calogero-yallah/

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
mi



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Ven 23 Mar - 0:15

quel "idéal" de mère attends-tu aujourd'hui, Lilas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment en prendre soin?   Aujourd'hui à 7:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment en prendre soin?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment prendre soin des cheveux abimés et cassants ?
» Comment prendre soin des cheveux bouclés
» Comment prendre soin des cheveux pendant une transition (vers le naturel)
» Comment prendre soin des cheveux naturels ?
» Prendre soin de ses dents, c'est protéger son coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets-
Sauter vers: