Forum mieux-être

Forum de discussion, de soutien, d'entraide : de petits pas pour mieux se comprendre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 phénomène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domi



Nombre de messages : 225
Age : 63
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: phénomène   Ven 13 Avr - 23:08

sunny On retrouve le phénomène "d'ensorcellement " entre les individus d'un groupe social. Ils s'attirent intensément, ce qui crée l'association et le maintien de la stabilité du groupe, puis se combattent pour préserver leur individualité. Ce conflit permet l'équilibre entre deux besoins contraires : être ensemble pour se protéger et créer le monde de biologie périphérique propice au développement des individus, puis lutter contre le groupe qui nous protège afin d'y préserver notre individualité qui risque de s'y diluer.

Boris Cyrulnik - L'ensorcellement du monde.

_________________
Il n'est besoin de rien seul ton coeur qui s'ouvre et se libère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Marie-do
Admin


Nombre de messages : 2153
Age : 55
Localisation : BARR - Alsace
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: phénomène   Sam 14 Avr - 10:47

Bonjour sunny

Boris Cyrulnik : cet arpenteur de l'âme humaine
sait donner un visage à nos émotions, dans chacun de ses
ouvrages. Perso, j'apprécie beaucoup son analyse et sa
façon de donner "des coups de balai" aux idées reçues Very Happy

Ceux qui parmis vous ont expérimenté la thérapie de groupe,
ont certainement observé ce phénomène là.
A partir de la satisfaction du besoin essentiel de sécurité et
de protection que l'on trouve au sein d'un noyau (groupe)
constitué par affinités, se développe un sentiment de confiance
qui permet justement l'expression individuelle. La difficulté est
effectivement de maintenir la cohésion du groupe à travers un
consensus pour ne pas mettre en danger la "force" du groupe
tout en laissant à chacun la liberté d'expérimenter sa singularité.
C'est également ce qui se passe au niveau familial, ou d'une tribu
même si dans ces cas précis, le choix du groupe n'a pas vraiment
eu lieu puisqu'il se perpétue sur la base biologique. Les enjeux sont
quelque peu différents, ils concernent davantage la préservation de
l'espèce. Néanmoins, vient le moment de s'affranchir du groupe
pour aller vers soi, en tant que sujet. "Combattre" le groupe c'est
oser se différencier, non pas pour le détruire mais pour continuer
d'exister à part entière.

Je pense qu'une construction psychique saine (sanité = santé)
passe par ce besoin d'appartenance à un groupe dans lequel nous
nous reconnaissons, ce qui contribue à renforcer l'image positive
de soi-même. C'est probablement une des conditions pour atteindre
une sécurité intérieure qui puisse nous conduire sur le chemin de
l'individuation.

I love you bisous

_________________
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément c'est la seule bonne mesure". Christiane SINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ateliers-psychocorporels.com/
fanny33



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: phénomène   Mer 25 Avr - 12:19

)
C'est marrant ce que tu écris là, Marie-Do, enfin marrant, je m'entends, c'est disons c'est drôle (pas dans le sens "rigolo", mince j'arrive pas à trouver mes mots -ou mes maux ???)...
Drôle parceque ça me rappelle quelque chose que j'ai appris durant ma thérapie mais il est vrai que ça rejoint de près ce que tu dis (écris).
Cette situation au sein d'un groupe, qui permet une évolution équilibré à tout individu et ensuite ce sentiment de désir individuel, et surtout d'indépendance et d'invidualité...
Ca me fait penser à l'enfant et la mère... scratch Embarassed OUPS on va dire les "parents", pour n pas focaliser que sur la mère qui n'est pas la seule à contribuer au dévelopement de ses enfants (vais me faire taper sur les doigts par mon mari qui revendique son statut Wink ).
L'enfant a besoin de ses parents ( Very Happy ) pour grandir, apprendre, évoluer et se dissocie petit à petit lui-même de cette relation fusionnelle qui fut en son temps très salutaire et indispensable pour lui et qui à la longue, devient lourd, agaçant, inutile, fardique (=fardeau Smile parceque l'enfant est devenu un individu à part entière lui-même.

Bin c'est ce que nous parents, on assimile à de l'ingratitude, dans des moments de conflits, dilemnes ou blessures parentales.

Ma mère m'a toujours dit :
"Les enfants, ma fille, on ne les fait pas pour soi".
C'est bien vrai.
J'ai 35 ans, elle en a 62 et c'est elle qui a parfois du mal à couper le cordon et me voir comme une adulte...
Pas facile d'être parents, pas facile d'ignorer quand le coeur parle...

Je suis venue sur ce sujet sans y être invitée, voyant qu'un sujet avait été lancé par Domi (enchanté Domi, joli dragon, très beau symbole), qui amène souvent à la discution, ai-je remarqué en visitant d'un peu plus près le forum.
J'espère que mon intervention ne vous dérange pas, mais le domaine psychologique, même si ça n'est pas mon métier, est un domaine que j'affectionne tout particulièrement, peut être parceque je suis en thérapie, et donc plutot concernée...

Au plaisir de vous lire, je vous souhaite à tous et toutes une bonne, généreuse et gracieuse journée,
Fanny I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domi



Nombre de messages : 225
Age : 63
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: phénomène   Mer 25 Avr - 20:31

Ami tu es la bienvenue sur tout les sujets car l'essentiel c'est de participer

_________________
Il n'est besoin de rien seul ton coeur qui s'ouvre et se libère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny33



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: phénomène   Jeu 26 Avr - 22:01

Merci Domi, gééreuse intervention de ta part...
Je n'ai pas la prétention de dire pouvoir rivaliser sur certains sujets car je n'ai sans doute pas les connaissances nécessaires mais participer, ça oui, j'avoue que j'aime l'interactivité, le dialogue et ce forum est non seulement affable, mais plaisant, esthétiquement joli et tous les sujets méritent qu'on s'y interesse.
Je déteste donner l'impression d'être là comme un cheveu dans la soupe et je n'aimerais pas que l'on pense ça de moi.

Donc Merci à toi, me voilà rassurée... comme quoi, le bonheur, c'est simple comme... une phrase ! sunny

Bien à toi,
Fanny33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 254
Age : 31
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: phénomène   Lun 30 Avr - 1:24

J'adooooooooooooore Cyrulnik lol.
Paraît que l'atrophie du lobe frontal suite aux carences affectives est réversible si l'enfant retrouve une sécurité affective, héhé, je trouve cela rassurant et motivant Laughing
Monsieur est neuropsychiatre alors je lui fais volontiers confiance.
Pour autant, j'ai pas lu trop de livre de lui (ai l'impression que les idées sont toujours les mêmes).

Contente fanny-lilouuuu que tu sois revenue, avais plus du tout de new's de toi!

Bisous à tous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: phénomène   Aujourd'hui à 7:08

Revenir en haut Aller en bas
 
phénomène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le métissage au Québec: un phénomène de faible ampleur
» Les tatouages , phénomène de société ???
» phénomènes inexpliqués...expliqués !
» Bonne fête aux gauchers
» Le bookcrossing, vous connaissez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum mieux-être :: PSYCHO GENERALE - Tous les sujets-
Sauter vers: